ART | EXPO

Corps Subtils. Une traversée des collections d’art brut et d’art indien de Philippe Mons

08 Juin - 20 Oct 2013
Vernissage le 08 Juin 2013

Confrontant près de 350 œuvres et documents d’art brut et d’art indien, l’exposition «Corps subtils» propose une traversée de l’étonnante collection de Philippe Mons, et met en regard les tentatives d’atteindre le divin exprimées par l’art tantrique, avec la pensée magique ou ésotérique qui anime de nombreuses œuvres d’art brut.

Fleury-Joseph Crépin, Paul Engrand, Yvonne Cazier, Capran, Georgine Hu, René Joly, Augustin Lesage …
Corps Subtils. Une traversée des collections d’art brut et d’art indien de Philippe Mons

Construite comme une fable, l’exposition fait dialoguer des créations artistiques indiennes, à vocation religieuse et traditionnelle, avec des œuvres d’art brut, fruits de l’individualisme et de la singularité.

Elle met en regard les tentatives d’atteindre le divin exprimées par l’art tantrique, avec la pensée magique ou ésotérique qui anime de nombreuses œuvres d’art brut. Le parcours commence par une salle d’introduction intitulée Éloge de la liberté en référence aux expositions d’art brut organisées par Philippe Mons.

Il s’articule ensuite selon trois grandes parties – Le corps morcelé, L’œil existe à l’état sauvage et Corps subtils –, rythmées par une alternance de profusion d’œuvres, de compositions symboliques – les «macles» –, et d’ensembles plus restreints, réunis autour de questions spécifiques – les «sources».

Une programmation culturelle sur le thème de l’Inde rythmera tout l’été et invitera le public au voyage en proposant des activités adaptées à tous: ciné-parc le 10 août en soirée, massages sonores, mais aussi journée indienne avec spectacle et ateliers d’expression plastique pour le jeune public…

Philippe Mons, collectionneur et psychiatre, organise de nombreuses expositions d’Art brut et d’Art indien depuis les années 1970. Il vit et exerce à Saint-André, près de Lille.

Cette exposition s’inscrit dans la continuité des expositions «Amicalement brut, collection Eternod & Mermod» et «Collectionneur de mondes, collection Korine et Max E. Amann», présentées respectivement au LaM en 2011 et 2012, mettant en avant le regard contemporain posé sur l’art brut par des collectionneurs.