DANSE | SPECTACLE

Cornucopiae

26 Nov - 30 Nov 2008
Vernissage le 26 Nov 2008

Le visage masqué par une pelle, les interprètes de Cornucopiae dansent en anonymes. Caparaçonnés comme des escrimeurs, ces chevaliers d’un autre âge soumettent les spectateurs à une énigme : que voit-on ?

Régine Chopinot
Cornucopiae

Horaires : 20h30. Dimanche à 17h
Durée : 75 min
Tarifs : 14 € / 10 € pour les abonnés

— Interprétation : Nicolas Barillot, John Bateman, Jean Michel Bruyère, Tuan Anh Bui, Henri Chopin, Régine Chopinot, Steven Cohen, Alexandre Del Perugia, Gianni-Grégory Fornet, Virginie Garcia, Maryse Gautier, Hakim Maïche, Dennis O’Connor, Daisuke Tomita

Le spectacle est présenté dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.

« C’est comme si je m’étais construite selon un idéal du mensonge, qui pourrait aller jusqu’à l’assassinat de l’amour. Comme si l’arme du crime était la danse. Car non seulement il y a les mots. Il y a la souffrance. » (Régine Chopinot)

Vaste et volontairement multiforme, l’œuvre chorégraphique de Régine Chopinot se compose d’une cinquantaine d’œuvres qui résistent à toute lecture univoque. Son parcours, entamé en 1978, est émaillé de collaborations avec des artistes plasticiens, musiciens ou encore chorégraphes tels Alain Buffard ou Steven Cohen.

Cornucopiae (L’Assassinat de l’amour) est une pièce sans visages où la pénombre est lumière et la lumière une triste nébuleuse éclipsant bords et contours. Les corps y sont engoncés, chaque interprète maintenant devant son visage une pelle qui le soustrait aux regards. C’est à ce prix seulement que vient une danse, désappropriée, anonyme. Elle vient, mais par qui ? Et que voit-on ? Est-ce une guerre ou un refuge ? Un carnage, son écho ou sa fuite ? Est-ce maintenant, ou le futur, ou le Moyen-Âge ? Est-ce l’intérieur d’une tête dont l’extérieur serait caché ? Quelque chose abonde — cornucopiae (corne d’abondance) — mais quoi donc et par où ? Par quelle corne ?