Cette page a été un peu chahutées en passant de l’ancien au nouveau site, les corrections sont en cours.  
Non classé

Coopérative

14 Déc - 15 Mar 2009
Vernissage le 13 Déc 2008

Les vidéos de Raphaël Grisey font référence à une coopérative agricole fondée au Mali en 1976 par des émigrés africains, résidant en France et héritiers de l’esprit de 1968. Elles élargissent le champ de réflexion aux conséquences du post-colonialisme et de l’immigration, qu’il s’agisse du pays d’accueil ou d’origine.

Communiqué de presse
Raphaël Grisey
Coopérative

Les églises, centre d’art contemporain de la ville de Chelles, accueillent l’exposition « Coopérative » de Raphaël Grisey du 13 décembre 2008 au 15 mars 2009.

Jeune artiste travaillant à Paris et Berlin, ses installations, photographies, textes et films questionnent les pratiques documentaires.

S’intéressant à l’héritage des idéologies utopistes, R. Grisey attire notre attention sur les traces qu’elles ont pu laisser dans l’espace public et la vie quotidienne.

Associant des récits d’expériences personnelles à des plans silencieux mais éloquents, il y décèle les signes d’histoires collectives, de pouvoirs politiques et économiques.

Son écriture filmique s’affranchit du reportage puisqu’elle offre un temps aux gestes, aux paroles, aux espaces, dans une réelle approche plastique.

Son nouveau projet présenté aux églises fait référence à une coopérative agricole fondée au Mali en 1976 par des émigrés africains, résidant en France et héritiers de l’esprit de 1968.

Ce village, Somankidi-Coura, se situe aux bords du fleuve Sénégal. Implanté grâce à la construction d’un système d’irrigation, il compte désormais plus de 300 habitants et représente un modèle pour le travail de la terre dans cette région en proie aux sècheresses.

L’exposition se compose de deux dispositifs vidéo. Le premier prend la forme d’une projection synchronisée, réalisée par R. Grisey autour de la coopérative.

Espaces, individus et archives photographiques révèlent le quotidien et les modes de production de la communauté en regard des volontés initiales.

Le second dispositif diffuse une vidéo tournée par Bouba Touré, membre fondateur de Somankidi-Coura, puis confiée à R. Grisey pour son montage et sa diffusion.

La caméra de Bouba Touré balaye les murs de son logement parisien recouverts d’affiches et de souvenirs. Face à ces images, son récit, scandé à la première personne, mêle sur un ton incantatoire les histoires de sa vie et de son projet à un discours militant.

« Coopérative » offre ainsi la possibilité d’un retour réflexif sur cette expérience : comment les initiateurs la perçoivent-ils aux vues de la situation actuelle ?

Par ce biais, R. Grisey élargit le champ de réflexion aux conséquences du post-colonialisme et de l’immigration, qu’il s’agisse du pays d’accueil ou d’origine. Le phénomène migratoire peut en effet être perçu, selon ses propos, « comme un phénomène de créolisation et d’échange ».

« Coopérative » se réfère plus largement au mode de collaboration présent dans la pratique artistique de R. Grisey et trouve ici un écho dans sa coopération avec Bouba Touré.

Se distinguant d’un simple mouvement d’appropriation ou de citation, cette proposition relève des notions d’accueil et de partage d’un espace d’expression. Par ces multiples entrées, « Coopérative » développe la question des territoires autour de laquelle s’oriente la programmation artistique du centre d’art.

L’exposition « Coopérative » de Raphaël Grisey fera également l’objet d’une prochaine édition.

Les pièces présentées aux églises sont des coproductions de l’artiste et de la Ville de Chelles.

Vernissage

Samedi 13 décembre 2008 à 11h30.

Evénements
Mardi 10 mars 2009, 20h30.
Soirée projection en présence de l’artiste
Cinéma le Cosmos, 22 av. de la Résistance à Chelles, entrée libre.
L’étoile rouge, vidéo, 10 min., 2006
Prvi Deo, vidéo, 85 min., 2006
Films coréalisés avec Florence Lazar.


L’étoile rouge
Dans le stade de l’Étoile Rouge de Belgrade, un homme se livre à un monologue. Le terrain de jeu, recouvert de neige, devient pour lui
un instrument de remémoration évoquant les prémisses de la guerre en Croatie, son passé de supporter et son enrôlement dans
l’armée.

Prvi Deo
Prvi Deo s’est construit autour d’un procès à Belgrade, au cours duquel des Serbes étaient accusés de crimes de guerre pour leur participation au massacre d’Ovcara près de Vukovar en 1991. Le film n’enregistre pas directement le déroulement du procès mais suit les familles des victimes à travers leurs discussions dans leur trajet en voiture, au tribunal et à l’hôtel.

Jeudi 12 mars 2009, 20h30
Soirées projection en présence de l’artiste. Les Cuizines, 38 rue de la Haute Borne à Chelles, entrée libre.
Bridge over troubled water, 54 min., 2003.

Le film introduit le spectateur au coeur du siège berlinois d’Universal Music. Suivant les trajets de plusieurs employés, l’artiste déambule dans le bâtiment mettant en évidence les différents points de vues qui s’y côtoient. Qu’ils soient passionnés de musique ou animés par une logique
commerciale, les témoignages dévoilent les pouvoirs en oeuvre au sein de cette superstructure, souvent au détriment des individus et de la musique elle-même.

Samedi 14 mars, à partir de 11h30.
Finissage en présence de l’artiste et de Bouba Touré
 
La journée se déroulera en 3 moments :
— 11h30 : Conférence / discussion entre Raphaël Grisey et Bouba Touré
— 12h30 : Brunch
— 14h ; Reprise de la conférence / discussion entre Raphaël Grisey et Bouba Touré
Les auditeurs peuvent choisir entre les deux horaires proposés.

Pour mieux prévoir l’événement, RSVP au 01 64 72 65 70 ou par mail leseglises@chelles.fr

AUTRES EVENEMENTS Non classé