ART | EVENEMENT

Ars Industrialis : Les Images et la pensée de la mort, Collège international de philosophie

05 Avr - 05 Avr 2006

Dans le cadre du séminaire «Trouver de nouvelles armes. Pour une polémologie de l’esprit», organisé par Georges Collins, Marc Crépon, Catherine Perret et Bernard Stiegler.

Bernard Stiegler, Georges Collins, Marc Crépon, Catherine Perret
Ars Industrialis : Les Images et la pensée de la mort 

Présentation du séminaire
Dans un contexte international marqué par la tenue à Tunis, cet automne, d’un sommet mondial (organisé par l’ONU), concernant «la société de l’information», ce séminaire a pour objet la question de l’avenir de l’Europe industrielle, entendue comme processus d’individuation psychique et collective.
Dans cette Europe, où les industries (notamment les industries culturelles et cognitives) tentent de formaliser, contrôler, transformer et soumettre ce qui relève de l’esprit (aussi problématique que soit ce terme), par le moyen des technologies informationnelles et communicationnelles, l’esprit lui-même devient l’enjeu et l’objet d’une guerre.

Face à une telle emprise qui menace la possibilité de toute individuation, il ne s’agit pas d’adopter une position réactive, mais d’inventer de nouvelles armes. D’où l’idée d’une polémologie de l’esprit qui n’est rien d’autre que la définition d’une nouvelle politique industrielle de l’esprit — politique qui, à l’opposé de tout pseudo-individualisme schizoï;de et de toute grégarisation nihiliste, contribue à la mise en place de nouveaux modes de subjectivation et d’individuation. D’où aussi les différentes directions dans lesquelles s’orienteront les travaux de ce séminaire:

— une nouvelle analyse de la complexité des processus de subjectivation
— la constitution d’une géo-politique spirituelle (c’est-à-dire l’étude des implications et des responsabilités partagées et diverses de l’Europe, des États-Unis, du Japon, de la Chine dans cette guerre de l’esprit <br<— la définition de nouvelles armes (textes de Foucault et de Benjamin — notamment sur la question du «culte» — à l’appui)
— l’étude de nouveaux modes et de nouvelles techniques de sublimation. Ces différentes orientations convergent dans le souci commun aux organisateurs d’élaborer, dans la situation d’urgence qui est la nôtre, les horizons d’une intelligence collective de notre situation, au moyen des outils conceptuels et techniques qui permettent d’y faire face.

Infos pratiques
Collège international de philosophie, 19h-21h.