ART | CONCERT

Concert. Quatuor à cordes n°2

05 Mar - 06 Mar 2014
Vernissage le 05 Mar 2014

A la suite de l’inauguration de l’exposition «Listen Profoundly», le Quatuor Béla interprétera le Quatuor à Cordes n°2 (1983) de Morton Feldman. Ce quatuor le plus long de l’histoire de la musique vous invite à bouleverser vos habitudes d’écoute et à vous centrer sur l’intensité du moment présent.

Morton Feldman
Concert. Quatuor à cordes n°2

Le Musée d’art contemporain de Lyon présente, en ouverture de l’exposition «Listen Profoundly» et de la Biennale Musiques en Scène, le Quatuor à Cordes n°2 (1983) de Morton Feldman. Ce concert hors norme, par l’expérience de la durée qu’il suscite, sera à vivre dans une ambiance conviviale: assis confortablement dans des transats et des poufs, l’auditeur se verra proposer de la lecture et une pause café pour profiter pleinement de cette longue soirée.

Le Quatuor Béla nous offre un quatuor-nuage, énorme, flottant dans le ciel, a priori immobile. En réalité, sous cette apparente placidité, ses formes évoluent sans relâche.
Le Quatuor à cordes n°2 que Morton Feldman compose en 1983, est le quatuor le plus long de toute l’histoire de la musique (soit environ 6 heures). «La raison pour laquelle les pièces sont si longues vient de ce que la forme, telle que je la comprends, n’existe plus» explique Morton Feldman. Il se dégage radicalement de la notion de développement et de découpage de la forme en une succession de parties pour explorer les champs de la dimension temporelle au moyen de la répétition.

Dans Quatuor à cordes n°2, la répétition intervient à deux niveaux distincts: une répétition à petite échelle qui consiste en une répétition de motifs, et une à grande échelle, qui consiste à faire réapparaître une même section dans différentes parties du quatuor. Cette multiplicité sonore devient alors linéaire, plate, fluide, dans une «tentative consciente de formaliser la désorientation de la mémoire.».

L’auditeur perd ainsi le sentiment d’un temps mesuré et, est invité à bouleverser ses habitudes d’écoute et à se centrer sur l’intensité du moment présent.

Le Quatuor Béla est composé de Frédéric Aurier (violon), Julien Dieudegard (violon), Julian Boutin (alto), et Luc Dedreuil (violoncelle). C’est l’un des quatuors à cordes français les plus aventureux. Convaincu que l’expression savante contemporaine se doit de jouer un rôle fédérateur auprès de toutes les musiques vivantes et neuves, il participe à des manifestations volontairement hybrides et en des lieux inattendus.