PHOTO | EXPO

Commitment 03

05 Nov - 22 Déc 2013
Vernissage le 26 Nov 2013

Dernier volet du cycle d’expositions «Commitment» à la Filature de Mulhouse, «Commitment 03» présente le travail de trois photographes sud-africains. Liés par leur engagement social et politique, ils dessinent ensemble une image de la ville à la fois humaine et contrastée.

Jodi Bieber, David Goldblatt, Mikhael Subotzky
Commitment 03

Au commencement il y a l’engagement — ce principe originel qui semble traverser l’ensemble de la scène photographique sud-africaine — où l’on voit que l’histoire complexe de ce pays aux multiples facettes a profondément marqué chaque génération d’artistes. A ce titre, Johannesburg occupe une place très particulière dans l’imaginaire collectif sud-africain.

Jodi Bieber, David Goldblatt et Mikhael Subotzky sont trois photographes sud-africains qui ont choisi de centrer leur travail sur la ville de Johannesburg et ses habitants.

Jodi Bieber entame sa série Between Dogs and Wolves – Growing up with South Africa en 1994, année des premières élections démocratiques en Afrique du Sud. Elle met en avant une nouvelle génération de sud-africains grandissant en marge de la société, dans les banlieues de Johannesburg. En regard de Between Dogs and Wolves, l’exposition présente également une série plus récente: Soweto. Véritable ville dans la ville, Soweto a joué un rôle central dans la lutte contre l’apartheid. La photographe s’efforce de saisir l’essence des habitants de ce quartier mythique, tout en interpellant le spectateur sur les stéréotypes appliqués à ces communautés.

Depuis les années 1960, David Goldblatt observe l’évolution sociale et politique de la société sud-africaine. Il s’intéresse en particulier à ce qu’il nomme des intersections entre la terre, ses habitants et leurs valeurs. Ses photographies constituent un précieux témoignage de la vie quotidienne sous l’apartheid. Depuis la fin du régime ségrégationniste, son travail s’est orienté sur la relation entre les individus et les structures qui les gouvernent.

Enfin, Mikhael Subotzky présente Ponte City, une œuvre extraite d’un projet ambitieux initié en 2008. La tour mythique de Ponte City à Johannesburg incarne un symbole de la ville. Achevé en 1976, le gratte-ciel cristallise le meilleur et le pire de Johannesburg. L’édifice est d’ailleurs à l’origine d’une certaine mythologie autour de la vie de la cité et de l’attraction magnétique que la ville exerce sur les habitants du continent.