PHOTO | EXPO

Commitment 01. Transversaal Johannesburg

18 Oct - 29 Nov 2013
Vernissage le 18 Oct 2013

Commitment est un cycle d’expositions organisé par La Chambre qui présente trois générations d’artistes sud-africains à travers leur regard sur la ville de Johannesburg. Commitment 01 s’articule autour de la série «Transversaal Johannesburg» de David Goldblatt et du travail de jeunes photographes issus de l’école de photo qu’il fonde en 1989.

David Goldblatt, Mack Magagane, Dahlia Maubane, Chris Stamatiou, Jerry Gaegane, Musa Nxumalo, Thabiso Sekgala, Romaen Tiffin
Commitment 01. Transversaal Johannesburg

Au commencement il y a l’engagement —ce principe originel qui semble traverser l’ensemble de la scène photographique sud-africaine— où l’on voit que l’histoire complexe de ce pays aux multiples facettes a profondément marqué chaque génération d’auteurs. A ce titre, Johannesburg occupe une place très particulière dans l’imaginaire collectif sud-africain.

L’œuvre de David Goldblatt nous guide au travers des réalités de Johannesburg, entre observations sur la structure sociale et raciale de son pays, réalité politique, économique, judiciaire et architecturale, sans pour autant la revendiquer comme un ensemble totalisant.

Il photographie les différents aspects de la société sud-africaine post-apartheid et explore l’usage de la couleur dans ses travaux personnels. Dans sa série de photos en noir et blanc «Transversaal Johannesburg» (1948-2010), il dépeint l’identité fragmentée de la ville au cœur des tensions de l’Apartheid.

Photographe emblématique, père spirituel de la scène sud-africaine, il fonde en 1989 le Market Photography Workshop, qui est à la fois une école de photo, une galerie et un espace de création. Ce projet a joué un rôle décisif dans l’enseignement de la photo en Afrique du Sud en rendant accessible l’enseignement de l’image à des groupes marginalisés de la société.

Market Photo Workshop. «Short Change»
A contrario de David Goldblatt, les jeunes auteurs du Market Photo Workshop présentés ici n’ont pas connu l’Apartheid ou encore les premières élections démocratiques d’Afrique du Sud. Ce sont des éléments du passé, mais dont les résonances incontournables façonnent leur définition du présent. Pour beaucoup de ces jeunes photographes, l’histoire est la source principale de cet état de changement constant dans lequel ils vivent aujourd’hui.