ART | EXPO

Coloured Circle Paintings

10 Sep - 22 Oct 2005
Vernissage le 10 Sep 2005

Peintures aux formes circulaires obtenues par l’application de couches de couleurs, à la fois contrôlée et aléatoire. Le procédé n’est qu’un outil pour parvenir à l’effet voulu: une richesse du résultat final par l’aspect sculptural obtenu grâce à matérialité de la peinture et de la couleur.

Ian Davenport
Coloured Circle Paintings

Les œuvres de Ian Davenport témoignent d’une approche structurale et analytique de la peinture. Chaque tableau révèle son inclinaison à la mise en place de procédés d’investigation l’amenant à explorer les propriétés du médium. L’usage qu’il fait de la couleur et de la peinture revendique une approche sculpturale de l’œuvre; la couleur s’affirme en tant que matériau solide.

Malgré l’aspect séduisant du matériau utilisé —une laque industrielle, Ian Davenport tente de nous libérer de toute émotion illusoire. Ses tableaux renvoient, de manière constante, à leur processus mécanisé de réalisation. La palette se compose d’un ensemble de couleurs variant du rose pastel, au bleu électrique, au jaune, au pourpre, au rouge intense. L’usage de ces couleurs industrielles — «house paint» — exprime le refus de toute interprétation, et révèle l’attachement à l’objet tableau. Le processus physique de l’acte de peindre et la matérialité de la peinture font échec aux références et associations habituelles du spectateur.

On connaît essentiellement le travail de Ian Davenport à travers ses séries présentant une forme en arc de cercle issue de la combinaison de deux couleurs contrastées ou subtilement nuancées et où l’artiste explore la gravité du medium: alors que dans un premier temps la peinture est versée sur un panneau posé au sol, dans un second temps celui-ci est ramené à la verticale pour laisser s’écouler le surplus de peinture.

En 2003, Il présentait à la Tate Britain à l’occasion de l’exposition «The Day Like This», un mur recouvert de lignes de différentes couleurs obtenues en laissant couler la peinture à l’aide d’une seringue depuis le haut du mur jusqu’au sol.

Pour sa troisième exposition personnelle à la galerie Xippas, Ian Davenport présentera un ensemble de peintures de format carré présentant des formes circulaires.
Ces peintures sont réalisées en trois temps. Il applique une première laque au pistolet sur un panneau de fibres posé au sol. Une fois la surface entièrement recouverte puis sèche, il y déverse par coulées la seconde laque formant un cercle au centre du tableau, le surplus de peinture est alors vidé en renversant le tableau par un mouvement rapide. Le geste est répété avec la première couleur de sorte que par le jeu des coulures, se «détache» une forme circulaire. Le contrôle nécessaire à la révélation de cette marque par des procédés non conventionnels vient contredire le caractère hasardeux de son acte. L’artiste s’efface au profit du matériau; un tel procédé lui permet d’observer chacune des limitations et des évolutions de la matière liquide.
Cependant Ian Davenport fait une distinction très claire quant à l’utilisation du processus dans son travail: «Le processus est un outil, il n’est pas le but des peintres… Le but est la richesse du résultat final qui est intimement lié au jeu des procédures».

Ian Davenport
Né en 1966 à Sidcup dans le Kent en Grande-Bretagne, il vit et travaille à Londres.
Il a été nominé pour le Turner Prize dès 1991, lauréat du prix John Moores Liverpool Exhibition 21 en 1999 et du Premio del Golfo de La Spezia en Italie. La Ikon Gallery lui a consacré une exposition personnelle en 2004, et le Dundee Contemporary Arts en 1999 ; la Waddington Galleries de Londres présente régulièrement ses œuvres, ainsi que la Slewe gallery à Amsterdam. En 1999, il participe à l’exposition itinérante, «Examining Pictures», présentée à la Whitechapel Art Gallery, à Londres, puis au Museum of Contemporary Art de Chicago et au Armand Hammer Museum de Los Angeles.