DESIGN | EXPO

Collection All’ aperto

Pg_StudioFotokino16DavidPoullard05b
@04 Juin 2008

Une variation sur le thème de la mosaïque, qui associe l’impertinence d’Alessandro Mendini et la sensualité colorée du design de Pierre Charpin. Auteurs d’une série de meubles destinés à l’extérieur, les deux créateurs n’ont qu’un seul mot d’ordre : l’ouverture. All’aperto, dehors !

Alessandro Mendini est l’un des architectes contemporains qui a traversé la création depuis les années 50 avec génie et énergie. Il a marqué l’histoire du design italien en tant que théoricien et créateur. Il a surtout incarné la mouvance de l’architecture radicale des années 60 en Italie, en particulier avec le groupe Alchimia. Il retient de cette époque le goût des couleurs, des formes et des matières et l’apprentissage de l’humour et du plaisir de créer. Á 77 ans, le designer semble réinventer la vie à chaque instant. Depuis longtemps déjà, il collabore avec la société Bisazza, fabricant très haut de gamme de mosaïque de verre, créateur de revêtements de sols et murs, et de garniture de mobilier pour la maison. La société sollicite de nombreux designers contemporains pour concevoir ses gammes, motifs et applications. Fragile et intime, cette matière offre ses potentialités de couleurs à Alessandro Mendini. En 1996, il conçoit le show-room Bisazza à Milan et à New-York et la même année, à Naples, une exposition « Art in Mosaico » révèle la lecture architecturale de Mendini. Aujourd’hui, il réinterprète pour Kreo une version épurée du Fauteuil Proust  (1978), icône de l’histoire du design qui marque sa vision de l’impasse dans lequel s’est enfermée la discipline.

Jamais à cours d’idées et d’envies, il se plie volontiers au désir de Didier Krentowski qui provoque une rencontre. La rencontre entre ce très grand Monsieur du design italien, qui marque l’histoire et un jeune designer français Pierre Charpin. Le binôme déconcertant propose une pièce magnifique. Un banc en forme de sarcophage d’une grande pureté formelle, animé de rythmes colorés, à la fois rigoureux et ludiques. Le jeu est ouvert et les discussions s‘engagent entre les deux designers.  Par emails interposés, ils se testent, puis la répartition s’impose : Pierre Charpin donnera la  forme et Alessandro Mendini le motif. Cet ouvrage à quatre mains s’impose comme tel et prend le titre de « All’aperto », une voie trans-générationnelle, un pont entre intérieur et extérieur d’une harmonie parfaite.

Pierre Charpin a 46 ans, il est en pleine possession de son trait, il jalonne tout son parcours d’une quête constante pour la plénitude. Plénitude de la forme, formulée à travers les créations de meubles pour la galerie post-design (1998) et Kreo (1998, 2000 et 2001), d’ensembles pour le CIRVA (Centre international de recherche du verre et des arts plastiques), le CRAFT (Centre de recherche des arts du feu et de la terre), ou des poteries réalisées à Vallauris. Il réinvente les formes minimales, archétypales qu’il décline dans des matières essentielles.

Les tesselles de verre colorée, finement conçues par les maîtres mosaïstes de Bisazza, offrent une variété de tons et de couleurs aussi complexe et raffinée que la palette du peintre. Pierre Charpin s’en empare et montre à l’exposition trois meubles magnifiques, une table haute, une table basse et un pot monumental. La mosaïque lui a suggéré le mouvement, la souplesse, il joue avec les tesselles de couleur, et les organise pour créer des effets optiques. Le plateau de la table semble frémir sous nos doigts, le pot, monté au tour, subtilement métamorphosé par la couleur.

« All’aperto » offre une belle démonstration du savoir-faire artisanal et artistique. Une combine ourdie par le maître des lieux.

— Pierre Charpin et Allessandro Mendini, Banc All’ Aperto, 2007. Structure en polyuréthane couverte de tesselles Bisazza. 40 x 190 x 50 cm. Edition limitée à 8 exemplaires.
— Pierre Charpin, Jardinière, collection All’Aperto, 2007. Tesselles beiges, marrons et vertes, structure en polyuréthane. : 123 x 75 x 21 cm. Edition limitée de 8 exemplaires, 2 prototypes et 2 épreuves d’artiste.
— Pierre Charpin, Table, collection All’Aperto, 2007. Structure en bois et polyuréthane, table couverte de mosaïques Bisazza. Plateau de forme circulaire irrégulière. 75 x 149 x 144 cm. Edition limitée de 8 exemplaires, 2 prototypes et 2 épreuves d’artiste.
— Charpin, Table basse, collection All’Aperto, 2007. Structure en bois, table couverte de mosaïques Bisazza. 38 x 132 x 100 cm. Edition limitée de 8 exemplaires, 2 prototypes et 2 épreuves d’artiste.
— Charpin, Table basse, collection All’Aperto, 2007. Structure en bois, table couverte de mosaïques Bisazza. 37 x 129,5 x 103,5 cm. Edition limitée de 8 exemplaires, 2 prototypes et 2 épreuves d’artiste.
— Alessandro Mendini, Fauteuil Proust, collection All’Aperto, 2007. Structure en polyuréthane couverte de tesselles Bisazza.
150 x 120 x 100 cm. Edition limitée de 8 exemplaires, 2 prototypes et 2 épreuves d’artiste.