ART | EXPO

Coating

05 Sep - 10 Oct 2009
Vernissage le 05 Sep 2009

L’oeuvre de Jessica Stockholder, à la fois picturale et spatiale, propose une exploration infinie de points de vue aux spectateurs qui se déplacent autour et à travers ses installations. Ici, l'artiste propose une version photographique de son travail.

Jessica Stockholder
Coating

Coating est le titre d’une série de photographies numériques réalisées par Jessica Stockholder entre 2006 et 2008 et dont une sélection a été montrée, pour la première fois, dans l’exposition «Lumps Bumps & Windy Figures Too» à la galerie Art & Essai de l’université de Rennes 2 en 2008, sous la direction de Mari Linnman.

«Plus connue est l’oeuvre à la fois picturale et spatiale de Jessica Stockholder qui propose une exploration infinie de points de vue aux spectateurs qui se déplacent autour et à travers ses installations. Ici, c’est l’artiste qui a recouvert de son regard des objets, des fragments d’oeuvres, des choses et d’autres, situés dans un espace donné, pour offrir une image matériellement faite d’une fine couche.

Coating titre à la fois la série de photographies et un livre qui a permis à l’artiste de montrer les images de manière hybride, mêlant photographies et plages de couleurs à la présence de mots. Quand les images sont présentées par deux, l’artiste joue avec leur format et leur disposition, d’autres sont montrées face à l’image d’une couleur qui, de manière dégradée, s’évanouit dans le blanc du papier glacé. L’usage des mots est sporadique et énigmatique, il participe à l’image, à sa lecture, mais aussi à son brouillage.

La série «Coating» nous montre que l’oeuvre de Jessica Stockholder ne donne pas seulement à voir mais qu’elle est aussi un outil de perception, voire un outil critique. Son recours à la photographie – un médium « conventionnel » – nous aide à comprendre que ce travail n’invite pas seulement à regarder, mais propose aussi une manière de le faire – une manière de regarder les choses concrètes et les structures abstraites du monde dont les images sont issues.»