ART | EXPO

Claude Viallat

06 Sep - 18 Oct 2008
Vernissage le 06 Sep 2008

Catherine Issert expose dans sa galerie les oeuvres récentes de Claude Viallat et à l’Atelier Soardi celles qui témoignent de l’influence qu’a eu Matisse sur ce membre fondateur de Supports/Surfaces.

Claude Viallat
Claude Viallat

Lorsqu’en 1975 Catherine Issert ouvre sa galerie à saint Paul, c’est avec Claude Viallat que se crée la première complicité. Au fil des expositions, la galerie rend compte de l’évolution de l’oeuvre de l’artiste et de son engagement pour une oeuvre dont le permanent questionnement sur le travail et
l’espace de la peinture cherche une réponse dans une inventivité surprenante. Pour inaugurer cette nouvelle saison, la galerie Catherine Issert montre les dernières oeuvres de Claude Viallat.

Claude Viallat n’a jamais cessé de rendre hommage à Matisse, de reconnaître son influence et, plus encore, de la revendiquer. Catherine Issert propose à L’Atelier Soardi d’accueillir, à partir du 6 septembre, un choix d’oeuvres de Claude Viallat renouant le dialogue avec Matisse, comme une résonance de l’oeuvre de Viallat dans ce vaste lieu atypique où Matisse créa La Danse pour le Dc Barnes en 1931.

A Constantine, en Algérie alors qu’il fait son service militaire, Claude Viallat rassemble ses références artistiques en une série de petites peintures sur planches de bois. Parmi elles, en souvenir des personnages de La Danse et des papiers collés de Matisse, des figures stylisées aux couleurs de terre et d’une matière plutôt épaisse et granuleuse. Les formats sont allongés, pris dans le sens vertical. Les figures, cadrées serré, semblent à l’étroit dans l’espace qui leur est imparti. Elles dansent, mais à la différence de celles de Matisse, leurs mouvements restent tout entier contenus dans le tableau. Elles ne sortent pas encore du cadre.
L’oeuvre de Matisse est donc présente au début et ne cessera d’interroger Viallat, de stimuler, d’induire ses choix et ses partis pris picturaux.