DESIGN | EXPO

Cirkel

24 Nov - 14 Jan 2012

Dans l’esprit du Bauhaus, Daphna Laurens a pensé une série de pièces à partir de la seule figure géométrique du cercle. Lampe, miroir, table… la fonction s’efface ici d’abord devant le travail de la forme et des lignes.

Daphna Laurens
Cirkel

Les nouvelles pièces dessinées par Daphna Laurens et présentées dans l’exposition Cirkel à la Galerie Gosserez partagent tous la même forme de base: le cercle. «L’imagination embellit l’objet en l’encerclant, et, pour ainsi dire, en l’habitant de tous les souvenirs précieux qu’il nous rappelle et de toutes les images auxquelles il nous fait instinctivement penser». Luigi Pirandello, 1904.

C’est en jouant pendant des mois avec cette forme élémentaire dans leur atelier d’Eindhoven que les deux designers ont testé leurs idées et réalisé les dessins préliminaires. Leur inspiration a été la simplicité des formes et des lignes.
On pense immédiatement au Bauhaus, et en particulier à Laslo Moholy Nagy, inspirateur des appliques. Daphna Laurens voulaient créer une applique qui soit une œuvre d’art lorsqu’elle est éteinte pendant la journée, et bien sûr une applique fonctionnelle une fois allumée.
C’est ce double langage formel et fonctionnel qui caractérise d’ailleurs le mieux les deux designers. Leurs pièces ne révèlent pas d’emblée la fonction de l’objet. La forme vient d’abord, par le dessin, la fonction arrive ensuite. Les miroirs et la table basse sont ainsi le résultat de patient collage de formes, déplacement de lignes, de volumes et de surfaces pour aboutir à ces objets aussi plastiques que fonctionnels dont la table est emblématique: le cercle est ici manipulé sous toutes ses formes, extrudé, tordu… pour proposer une double fonction rangement et table. Tandis que le lampadaire à poser contre le mur est une petite créature qui cherche à percer les murs, parachevant une collection à l’humour retenu pour des objets étrangement habités et quotidiens.