ART | EXPO

Cinematic Panorama

01 Déc - 19 Jan 2008

Les œuvres réunies dans l’exposition «Cinematic Panorama» questionnent chacune à leur manière différents modes d’apparition et de projection de l’image en mouvement, proposant autant de dispositifs du regard pour le spectateur.

Pratchaya Phinthong, Robert Breer, Pia Rönicke
Cinematic Panorama

Les panoramas cinématographiques apparaissent au tout début du XXe siècle quelques années seulement après l’invention du cinéma par les frères Lumière.Présentés au public dans les grandes expositions universelles (celle de Paris en 1900 par exemple), ils proposent une expérience inédite de l’image en mouvement impliquant le déplacement physique du spectateur.Depuis lors,artistes et cinéastes n’ont cessé d’expérimenter de nouvelles formes de présentation de l’image filmée ou animée. Dans cette optique, les œuvres réunies dans l’exposition “Cinematic Panorama” questionnent chacune à leur manière différents modes d’apparition et de projection de l’image en mouvement, proposant autant de dispositifs du regard pour le spectateur. Les œuvres de trois artistes de nationalités et de générations différentes dialoguent ainsi pour offrir au visiteur le “panorama” d’un cinéma étendu dans l’espace.

Conçue en 2004 à l’occasion de l’exposition «Here & Now» à Bangkok, Ephemeral Cinemade de Pratchaya Phinthong est une voiture électrique transformée par l’artiste en cabine de projection nomade. Sculpture à l’intérieur de l’espace d’exposition la journée (où ses batteries se rechargent), elle se transforme la nuit en cinéma mobile, questionnant de la sorte la fonction de l’institution artistique face au monde réel. A partir de deux points distincts (l’espace préservé du musée et celui partagé de la ville), l’artiste se donne la liberté de relier ces deux réalités données pour en souligner l’intervalle qui les sépare.

Les Panoramas (2005) de Robert Breer s’inscrivent dans la lignée de son travail sur les objets cinétiques (folioscopes,thaumatropes,mutoscopes), de ses films d’animation expérimentale et de ses sculptures mobiles. Mais à l’inverse de ces dernières, ces Panoramas sont des sculptures fixes tout en longueur composées d’un double panneau à découvrir en marchant. Sortes de sculptures d’animation (motion sculptures),ils renversent la logique de l’animation en faisant défiler non pas la bande passante des images, mais le spectateur-promeneur chargé d’élaborer son propre traveling.

Tel un cinéma miniature, Model for Cinema (2007) de Pia Rönicke est une maquette aux formes inspirées de l’architecture moderniste à l’intérieur de laquelle sont projetés trois de ses films liés à des questions d’utopies sociales et architecturales : The Life of Schindler’s House (2002),Cell City, a System of Errors (2003) et Zonen (2005).
A travers ce dispositif de présentation de ses films,l’artiste propose de mettre en perspective son travail filmique dans une dimension spatiale et sculpturale.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Magali Lesauvage sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Cinematic Panorama