ART

[Cinéma] MAC/VAL : Les Cinémas rêvés par Claude Lévêque

20 Juil - 23 Juil 2006

En écho à l’exposition «Le Grand Sommeil» de Claude Lévêque, le cinéma du MAC/VAL propose quatre journées de manifestations pour découvrir l’univers de l’artiste : concert, conférence et rencontres, vues d’installations et entretien filmé, films cultes et d’avant-garde qui ont inspiré Claude Lévêque.

Lieu
Musée d’art contemporain du Val-de-Marne

Communiqué de presse
Si la nuit est propice au sommeil et au rêve – états d’élection dans la pratique de Claude Lévêque – elle est également la condition sine qua non pour que le cinéma nous révèle ses fantômes et nous projette sur une autre scène : celle de nos imaginaires, intime et collectif.

Ce cycle tend à illustrer cette familiarité nocturne que l’oeuvre de Claude Lévêque partage avec le cinéma, son dispositif de rêve, son langage de lumière, de sons et de couleurs, ses émotions, ses sensations, sa faculté d’observer le monde, de l’éprouver, de le contester et de le rêver autrement.

Seront notamment développés, lors de ce cycle, les thèmes chers à l’artiste : l’enfance, l’oppression et l’injustice, la rébellion et la volupté

Programme
Jeudi 20 juillet

> 20h
— Cinéma / concert
Sleep with Gerome Nox
Figure majeure de la scène électronique française et collaborateur attitré de Claude Lévêque pour la partie sonore de ses installations, Gerome Nox se livre aujourd’hui à une expérience inédite : celle de mettre en musique Sleep, chef-d’œuvre minimaliste et premier film de Warhol, montré à cette occasion dans une version courte de 42 minutes.
Copie en provenance du Mnam/Collection Cinéma.

Vendredi 21 juillet

> 18h
— Conférence
Claude Lévêque : la scène, le rêve, la séance
À l’occasion de l’exposition de Valstar Barbie dans «Le Mouvement des images», nouvel accrochage du Musée national d’Art moderne, Philippe-Alain Michaud, conservateur en charge de la collection des films du musée, revient sur les composantes cinématographiques à l’œuvre chez Claude Lévêque.

> 20h
Fireworks
E.-U., 1947, coul. (teintage), 14 min, réal. Kenneth Anger, avec Kenneth Anger, Gordon Gray, Bill Seltzer. Copie en provenance de Cinédoc-Paris Films Coop.

«Dans Fireworks je libérais toute la pyrotechnie explosive du rêve. Les désirs brûlants refroidis le jour par l’eau froide de la conscience s’enflamment cette nuit par les luttes libératrices du sommeil et jaillissent en gerbes de lueurs incandescentes.» Kenneth Anger

La Fureur de vivre
E.-U., 1955, coul., 111 min, réal. Nicholas Ray, avec James Dean, Nathalie Wood.

Ponctué de ses combats rituels au couteau, de ses folles courses de voitures volées, La Fureur de vivre dresse un tableau de la violence juvénile des années 1950. Cette œuvre, à la force poétique et sociale intacte, constitue un plaidoyer pour l’innocence persécutée.

Samedi 22 juillet

> 16h
— Claude Lévêque : Installation 2000-2004
Fr.-Suisse, 2004, coul., DVD, réal. Armand Morin, co-prod. : Mamco et Le Carré.

Projection exceptionnelle d’un montage conçu par Claude Lévêque, représentant en cinq chapitres des vues de ses récentes installations ainsi qu’un entretien filmé avec le critique d’art et écrivain Michel Nuridsany.

> 18h
Leçons de Ténèbres
Fr., 2000, coul./n.b., 77 min, réal. Vincent Dieutre, avec Andrzej Burzynski, Hubert Geiger, Vincent Dieutre.

Entre journal intime et drame baroque, le film reconstitue, par fragments, un voyage fatal placé sous le signe du Caravage. Utrecht, Naples, Rome… trois villes et deux histoires d’amour guident l’itinéraire nocturne d’un homosexuel à la recherche de la beauté perdue. En présence du cinéaste.

> 20h
Un Chant d’amour
Fr., 1950, n.b., 25 min, réal. Jean Genet.

Longtemps censuré, cet unique film de Jean Genet est un poème visuel d’une beauté extraordinaire, un rêve érotique obsédant et inoubliable.

Sciuscia

Ce chef-d’œuvre du néoréalisme, dont l’action se passe pour une grande part dans une prison d’enfants italienne après la Seconde Guerre mondiale, explore en plus de la réalité sociale, l’idée de la culpabilité : culpabilité de l’adulte envers l’enfant, de celui qui sait envers l’ignorant, du nanti envers l’exclu.

Dimanche 23 juillet

> 15h
La Lune des lapins (Rabbit’s moon)
Fr., 1950, 7 min (version courte), réal. Kenneth Anger, avec Claude Revenant, André Soubeyran, Nadine Valence. Copie en provenance de Cinédoc-Paris Films Coop.

«La fabulation de l’inaccessible, la lune, combinant des éléments de la Commedia dell’Arte et du mythe japonais.» K. Anger

La Nuit du chasseur (The Night of the Hunter)
E.-U., 1955, n.b., 93 min, réal. Charles Laughton, avec Robert Mitchum, Lilian Gish, Shelley Winters.

Unique film de Charles Laughton en tant que réalisateur, La Nuit du chasseur est marqué par un excès stylistique qui évoque tout autant le cinéma expressionniste que l’atmosphère des contes de Grimm. Le réalisme semble y disparaître au profit d’un monde de rêves et de cauchemars vécu par des enfants.

> 17h
Viva la muerte
Fr.-Tun., 1970, 87 min, réal. Fernando Arrabal, avec Fernando Arrabal, Mahdi Chaouch, Nuria Espert.

Inspiré de son récit autobiographique Baal Babylone, Viva La Muerte est le premier film d’Arrabal, fondateur iconoclaste du mouvement «Panique» avec Alexandre Jodorowsky et Roland Topor en 1962. Ce film, né de l’expérience traumatique de l’arrestation et la disparition de son père lors de la guerre d’Espagne, témoigne d’un lyrisme violent et d’une incroyable force visuelle.

> 19h
Ariel
Finlande, 1988, coul., 74 min, réal. : Aki Kaurismäki, avec Turo Pajala, Susanna Haavisto, Matti Pellonpää, Eetu Hilkamoriku.

Comédie déjantée et mordante satire, construite à la manière d’un road movie, Ariel met en scène avec grâce et idéalisme la quête de bonheur d’un chômeur, une ouvrière, un prisonnier à vie et un petit garçon.

Infos pratiques
> Lieu
MAC/VAL
Musée d’art contemporain du Val-de-Marne
Place de la Libération. 94400 Vitry-sur-Seine
> Accès
M° Porte de Choisy puis bus n° 183 direction Orly Terminal Sud. Arrêt Moulin de Saquet-Pelletan.
RER C Gare de Vitry-sur-Seine puis bus n° 180 direction Villejuif-Louis Aragon. Arrêt Moulin de Saquet-Pelletan.
> Horaires

> Contact
T. 01 43 91 64 20
contactmusee@cg94.fr
www.macval.fr
> Tarifs
Plein tarif: 4 euros
Tarif réduit: 2 euros – groupe à partir de dix personnes
Accès gratuit aux moins de 18 ans, aux étudiants, aux chômeurs et aux rmistes.
Accès gratuit à la conférence du 21 juillet à 18 h et à la séance du 22 juillet à 16 h.
Le MAC/VAL est ouvert du mardi au dimanche de 12h à 19h, le jeudi de 12h à 21h.