PHOTO | SÉMINAIRE

Cinéma et Contre-pouvoir. Avec Avi Mograbi

20 Mar - 20 Mar 2015
Vernissage le 20 Mar 2015

Le cinéma occupe une place stratégique pour questionner les possibilités de transformation de notre monde. Autour du film Z32 d’Avi Mograbi, ce séminaire a pour objectif d’offrir aux spectateurs des ressources critiques face à ce qui leur est offert sous le signe de la jouissance ou de la compassion.

Marie-José Mondzain, Jean-Michel Frodon
Cinéma et Contre-pouvoir
Avec Avi Mograbi

Un séminaire sous la direction de Marie-José Mondzain et Jean-Michel Frodon. Critique de cinéma, écrivain, enseignant, Jean-Michel Frodon a dirigé Les Cahiers du Cinéma et anime «Projection publique», le blog cinéma de Slate. Philosophe, directrice de recherche émérite au Cnrs, Marie-José Mondzain s’est interrogée sur les images et leur pouvoir, problématique à laquelle elle a consacré plusieurs de ses livres.

Marie-José Mondzain et Jean-Michel Frodon ont repéré, de façon non-exhaustive, quatre modalités susceptibles d’activer le contre-pouvoir: le rire, l’enfance et les minorités, l’espace public et l’environnement. A ces quatre angles d’approche, il faut ajouter une séance avec Avi Mograbi, artiste invité au Jeu de Paume au même moment, et dont l’œuvre mobilise les multiples formes du contre-pouvoir. Chaque rencontre est précédée de la projection d’un long-métrage, en lien direct avec le thème du jour.

Programme du 20 mars:
—16h30, projection: Z32 d’Avi Mograbi (France/Israël, 2008, 82’)
Un ex-soldat israélien a participé à une mission de représailles dans laquelle deux policiers palestiniens ont été tués. Il cherche à obtenir le pardon pour ce qu’il a fait. Sa petite amie ne pense pas que ce soit si simple, elle soulève des questions qu’il n’est pas encore capable d’affronter.
Le soldat témoigne volontairement devant la caméra tant que son identité n’est pas dévoilée. Le cinéaste, tout en cherchant la solution adéquate pour préserver l’identité du soldat, interroge sa propre conduite politique et artistique.
— 18h30: la projection sera suivie d’une rencontre avec Marie-José Mondzain, Jean-Michel Frodon, Avi Mograbi et Rasha Salti.

Pourquoi s’intéresser plus particulièrement au cinéma?
C’est parce que son mode particulier d’articulation du réel et de la fiction lui donne une place stratégique pour questionner les possibilités de transformation de notre monde. Si ce séminaire a été conçu à travers le cinéma, c’est parce qu’il occupe une place stratégique pour questionner les possibilités de transformation de notre monde. L’objectif est d’offrir aux spectateurs des ressources critiques face à ce qui leur est massivement offert sous le signe de la jouissance, du choc ou de la plus trouble compassion.