ART

[Cinéma] Braquage : Journée Exploding

02 Avr - 02 Avr 2006

L’Association Braquage organise une journée consacrée à Exploding, revue d’analyse de l’expérimentation cinématographique, à l’occasion de la parution de son nouveau numéro «État des yeux», qui donne la parole à une quarantaine de cinéastes expérimentaux contemporains. Installations, projections, débat, performances.

Lieu
Mains d’œuvres

Communiqué de presse
Exploding, revue d’analyse de l’expérimentation cinématographique, présente son nouveau numéro «État des », qui donne la parole à une quarantaine de cinéastes expérimentaux contemporains, dressant ainsi un état des lieux actuel des pratiques de ce cinéma en France.
Cette journée, organisée par l’association Braquage, propose des installations cinématographiques se déployant dans les espaces de Mains d’Oeuvres, une séance de films expérimentaux dont on retrouve la bande son sur le CD joint à la revue et deux performances.
Une rencontre-débat est aussi proposée, afin de présenter la revue et de dialoguer avec le public.

> L’Association Braquage
Poursuivant les activités de programmation initiées au sein de l’association le Cinéma Visuel, créée en septembre 1997, Braquage, association Loi 1901 fondée en octobre 2000, a pour but de favoriser la connaissance du cinéma expérimental en organisant des projections, des rencontres avec des cinéastes, des ateliers d’initiation.

Son fonctionnement se fait selon deux axes essentiels:
— Organisations de projections dans divers lieux (associations, hôpitaux, chapiteaux, théâtres…), proposant des confrontations avec d’autres arts (dans des galeries, lors de concerts …).
— Mise en place d’ateliers pour enfants, autour des diverses pratiques du cinéma expérimental (prise de vue, intervention sur pellicule, montage, cinéma des origines, analyse d’extraits …), ainsi que le développement d’ateliers théoriques pour les plus grands (écoles des Beaux-arts, universités …). Dans les deux cas, ces ateliers sont proposés dans les locaux des écoles.

Programme
>16h : ouverture des installations
France Dubois, Alexis Costantin, Élodie Jane, Silvi Simon, Carole Arcega, Stefano Canapa & Catherine Bareau.

>17h : Films (durée totale : 1h20)
D’esch Von Der Lech de Laurent Berger (2003, 8’, Musique: Sun Plexus)
Didam de Mahine Rouhi & Olivier Fouchard (1999-2000, 11’, Son: Mahine Rouhi & Olivier Fouchard)
Portrait de Louise Bourgeois de Philippe Jacq (sous réserve, 1998, 03’, Son: Philippe Jacq)
Macula de Carole Arcega (2005, 16’, Musique: Sébastien Cros)
Twentuno de Rodolphe Cobetto-Caravanes (2003, 05’, Conception sonore: Didjè Platipus)
A 18 images secondes d’André Bus (sous réserve, 2001, 2’, Musique: André Bus)
Passages de Raymonde Carasco (1992, 16’)
— Deux films sans titre de Gaëlle Rouard & Étienne Caire (2006, 2×3’)
La Source de Vincent Deville (2001, 6’, Musique: Bain de sommeil de Sandra Sana) + Bonus: The Action de David Matarasso

>18h30 : rencontre-débat, animée par les rédacteurs de la revue.

>20h : performances (durée totale : 1h).
— «Performance en Duo», Thibault Walter: synthèse sonore & 16mm et Jérôme Walter: guitare électrique & peinture
— «De Gustibus et Coloribus non Disputandum», Nina Taraud & Christophe Goulard: boucles 16mm/35mm & réactions chimiques retroprojetées.

Infos pratiques
> Lieu
Mains d’œuvres
1, rue Charles Garnier. 93400 Saint-Ouen
M° Garibaldi ou Porte de Clignancourt
Bus 85, arrêt Paul Bert
> Horaires
à partir de 16h
> Contact
T. 01 40 11 25 25
info@mainsdoeuvres.org
www.mainsdoeuvres.org
>Tarifs
4 euros par séance, 6 euros les deux séances.
Rencontre-débat et installations en accès libre.
Mains d’œuvres est ouvert tous les jours de 12h à 19h.