PHOTO | EXPO

Chroniques des camps syriens du Liban

13 Mar - 27 Mar 2015
Vernissage le 13 Mar 2015

L’habitat traditionnel, les rituels en sursis et le patrimoine matériel et immatériel syrien et libanais sont au cœur du travail de la photographe et ethnologue, Houda Kassatly. Pour cette exposition à la galerie Voies Off, elle présente un ensemble de photographies résolument engagé, qui témoignent des conditions de vie dans les camps de réfugiés au Liban.

Houda Kassatly
Chroniques des camps syriens du Liban

Du 13 au 27 mars 2015, dans la cadre de la programmation «Femmes en mouvement» à Arles, L’Oiseau Indigo et La Ligue des Droits de L’Homme propose une exposition de Houda Kassatly.

«Insoumises» est la thématique choisie par le collectif Femmes en mouvement cette année. Une programmation riche de personnalités résolues, engagées qui luttent pas à pas pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes.

Ethnologue et photographe, Houda Kassatly s’est toujours consacrée aux travaux touchant à la mémoire, au patrimoine du Liban et du Moyen Orient. Chercheuse associée à l’Unité Interdisciplinaire de Recherche sur la Mémoire de l’université Saint Joseph et responsable de la section capitalisation dans une association libanaise (arcenciel) qui œuvre pour le développement durable, elle a fondé en 2010 une maison d’édition, Al Ayn, (l’œil et la source), spécialisée dans le patrimoine culturel et architectural de la région.

L’habitat traditionnel, les rituels en sursis et le patrimoine matériel et immatériel syrien et libanais l’intéressent tout particulièrement.
Témoin vigilant d’un héritage menacé d’oubli et d’abandon, constitutif de la mémoire des peuples syriens et libanais, son travail sur la Syrie est devenu, au vu de l’ampleur des destructions qui ont ravagé le pays depuis 2011 plus précieux encore, afin de conserver les empreintes du passé, et d’envisager la reconstruction.

Pour l’exposition «Chroniques des camps syriens du Liban» présentée à la galerie Voies Off, elle expose un ensemble de photographies qui témoignent des conditions de vie dans les camps de réfugiés au Liban.

L’exposition «Chroniques des camps syriens du Liban» a été produite par l’Atelier Voies Off, Labo Pro.