DANSE | SPECTACLE

Chloé Moglia (Cie Rhizome), Aléas. Festival Séquence Danse Paris

31 Mar - 04 Avr 2015
Vernissage le 31 Mar 2015

Artiste résidente associée au CentQuatre-Paris, Chloé Moglia évolue entre danse et acrobaties. Réflexion en acte sur la suspension et les contingences des déplacements, Aléas dessine des tracés, des lignes et des courbes sur plus de trente mètres de fil d’acier, dans un espace-temps suspendu, une pièce d’une rare intensité.

Chloé Moglia (Cie Rhizome)
Aléas. Festival Séquence Danse Paris

Au CentQuatre-Paris, la saison dernière, la trapéziste de formation s’était mise en danger au tableau noir dans Rhizikon et avait pris le vide à bras-le-corps dans Opus corpus. Deux récits, documentés et argumentés, deux réflexions sur l’art de la suspension, la pratique radicale d’où elle mène son observation du vivant et son exploration du monde. Avec Aléas, elle en multiplie les usages et les délègue, chaque élément renvoyant aux autres, comme autant de variations sur les rapports infiniment complexes entre horizontal et vertical.

Trente à quarante mètres de fin cylindre d’acier traversent et reconfigurent l’espace. Différents tracés de lignes et de courbes, autant de territoires aériens, implacables, parcourus par soixante à trois cent kilos de masse féminine vivante faisant apparaître diverses modalités de résistance ou d’abandon. Des aléas qui déploient l’intensité de la suspension dans un espace souligné par le vide et dans un temps qui perd sa mesure. Une lutte, avec la gravité, «en dépit du bon sens», dit Chloé Moglia.

Le bon sens ne semble pas intéresser l’artiste, elle se focalise sur ses propres ressentis en envisageant de manière cérébrale son rapport au corps. «Les arts martiaux internes, qui travaillent davantage sur le système nerveux et sur le rapport action/inaction m’ont donné de nombreux outils particulièrement pertinents pour travailler la régénération musculaire et tissulaire dans l’effort, pour mettre à profit la sphère respiratoire, pour amplifier la disponibilité du corps et de l’esprit au cœur même d’un effort qui sollicite une grande puissance.»

Il en résulte un spectacle hypnotique et cultivant une tension presque alchimique avec l’espace qui entoure l’artiste. A la croisée de diverses de disciplines qu’elle fait dialoguer pour répondre à ses interrogations artistiques, Chloé Moglia propose un spectacle à la lisière de plusieurs mondes dont le point culminant se fait en équilibre.

Conception, réalisation et suspension: Chloé Moglia
Suspension: Mathilde Arsenault Van Volsem, Fanny Austry, Marlène Rubinelli Giordano, et selon les alternances: Viivi Roiha, Marion Soye
Lumière: Éric Blosse
Son: Johann Loiseau
Costumes: Myriam Rault
Régie générale: Max Potiron
Références bibiographiques: Les tactiques de Chronos et Le facteur temps ne sonne jamais deux fois, d’Étienne Klein, Éditions Champs Flammarion; L’univers bactériel, de Lynn Margulis et Dorion Sagan, Éditions Points
Remerciements: Michel Schweizer
Administration: Isabelle Van Daele
Production-diffusion: Laurence Edelin

Programme du festival
— Mickaël Phelippeau, Chorus, 27-28 mars, à 19h (La Villette), également dans le cadre de L’Esprit de groupe
— Chloé Moglia, Aléas, 31 mars-04 avril, à 20h30 (CentQuatre), également dans le cadre de Hautes Tensions à la Villette
— Olivier Dubois/Germaine Acogny, Mon élue noire-sacre #2, 07-09 avril, à 19h30 (CentQuatre)
— Radhouane El Meddeb, Heroes, 14-15 avril, à 19h (Panthéon)
— Christophe Huysman, 777, 10-12 avril, à 19h et 17h30 (CentQuatre)
— Wim Vandekeybus, What the Body Does Not Remember, 09-15 avril, à 21h (CentQuatre)
— Robyn Orlin/Germaine Acogny, At the Same time we were pointing a finger at you, we realized we were pointing three at ourselves…, 11-12 avril, à 15h et 18h30 (CentQuatre)
— Halory Goerger, Corps diplomatique, 14-19 avril, à 19h (CentQuatre)
— KVS/Ballets C de la B/ A.M. Qattan Foundation, Badke, 16-18 avril, à 21h (CentQuatre)
— Rstyle, Urban party/Afterworks, 24 avril, 18h>22h (CentQuatre)
— Miguel Moreira/Romeu Runa, Pântano, 25-26 avril, à 19h (CentQuatre)
— Christian Rizzo, D’après une histoire vraie, 25-27 avril, à 20h45 (CentQuatre)