ART | EXPO

Changha Hwang

31 Oct - 09 Jan 2010
Vernissage le 31 Oct 2009

La peinture de Changha Hwang est surabondante, les bandes de couleur se posent et se superposent: jaune, rouge, vert, rose, contrastes de sombre et de clair. Des nuages aussi, coupés au couteau par des lignes implacables, apportent du rêve et de la poésie.

Changha Hwang
Changha Hwang

La galerie Anne de Villepoix présente dans son Project Room l’artiste coréen Changha Hwang. Celui-ci y a déjà exposé deux fois à titre personnel, en 2004 et 2007, avec de grands formats. Il occupe à présent le Project Room avec une série d’oeuvres au format plus réduit, réalisée cette année.

Changha Hwang nous fait entrer dans un monde: celui de la ligne et de l’angle. Il peint une profondeur infinie par ces lignes. Celles-ci étaient horizontales et verticales. Puis la diagonale est apparue, apportant davantage de mouvement et de dynamisme. Elle est à présent dominante. La peinture de Hwang est surabondante, les bandes de couleur se posent et se superposent: jaune, rouge, vert, rose, contrastes de sombre et de clair. Des nuages aussi, coupés au couteau par ces lignes implacables, apportent du rêve et de la poésie.

C’est un tissage pictural où la perception est mise en abîme. L’oeil se perd dans les pleins et les vides de ces lignes colorées, offrant une multiplicité de centres
et de détours. Bien que totalement abstraites, ces compositions nous rappellent des plans de ville, des réseaux d’autoroutes, des images numériques.

Changha Hwang vit à New-York depuis de nombreuses années. Il a vécu un an à Amsterdam, pour y approfondir son apprentissage de la peinture. «Je ne travaille absolument pas avec un ordinateur, ni à partir d’images numériques. Mais je suis immergé dans cet univers là. Comment s’y soustraire ? C’est notre milieu. Ma famille, c’est Mondrian et Albers, même si je n’y pense pas.», dit-il.

Vernissage
Samedi 31 octobre 2009. 18h-21h.