ART | CONFERENCE

La Caverne de l’antimatière par Laurent Jeanpierre

08 Fév - 08 Fév 2007

Dans le cadre des «Jeudis» de la nouvelle exposition «M, Nouvelles du monde renversé», le Palais de Tokyo propose une rencontre avec Laurent Jeanpierre à propos de Guy Debord et Giuseppe Pinot-Gallizio.

Laurent Jeanpierre
La Caverne de l’antimatière

Le 13 mai 1959, Giuseppe Pinot-Gallizio, situationniste, pharmacien et occasionnellement conseiller municipal de la petite ville italienne d’Alba, expose à la galerie Drouin, rue Visconti à Paris, «Une caverne de l’antimatière» composée entre de nombreux autres éléments, de 145 mètres de «peinture industrielle». Il s’agit sans aucun doute de la première construction consciente de situation dans l’histoire, de sorte que Debord a aussi joué un rôle très important dans sa confection.

Quelle est la signification de la «caverne» dans l’histoire situationniste et dans celle des avant-gardes artistiques? De quels rapports de l’art et de la critique sociale avec les sciences et les techniques témoigne-t-elle, en particulier avec les théories physiques de l’antimatière qui émergent publiquement à l’époque? Quel était le programme artistique, ou plutôt anti-artistique de Pinot-Gallizio et a-t-il réussi? Qui fut d’ailleurs vraiment Pinot-Gallizio et où en est-on avec son éventuelle postérité? Telles sont, en vrac, les questions qui seront abordées au cours de cette conférence.

Infos pratiques
19h30
T. 01 47 23 38 86
contact@palaisdetokyo.com
Entrée libre
L’exposition «M, Nouvelles du monde renversé» est présentée jusqu’au 6 mai 2007.
Le Palais de Tokyo est ouvert du mardi au dimanche de midi à minuit.