PHOTO

Carte blanche

Communiqué de presse
Robyn Orlin
Carte blanche

Horaire : 20h
Tarif :
6 €

À l’occasion de sa mise en scène de Porgy and Bess à l’Opéra comique (du 2 au 20 juin 2008), la Cinémathèque de la danse propose une carte
blanche à Robyn Orlin, en sa présence.

Politique et spectaculaire, populaire et exigeante, enracinée dans le présent et attachée à l’histoire, l’oeuvre de Robyn Orlin oscille
constamment entre la volonté de changer le monde et celle de changer de rideaux (Si tu ne peux pas changer le monde, change de rideaux !
clamait déjà le titre d’une de ses premières pièces).

De Johannesburg à Berlin, où elle vit aujourd’hui, et où elle raccorde son travail à la grande tradition critique du spectacle vivant, Robyn Orlin
promène un humour corrosif dans lequel le costume a une grande importance. Costumes traditionnels zoulous dont elle critique l’utilisation
colonialiste, tutus de la danse classique détournés et magnifiés, et surtout invention de costumes extravagants, dont elle peut puiser l’inspiration chez les swankas sud-africains (avec lesquels elle a récemment créé Dressed to Kill… Killed to Dress…) ou dans le cinéma provocateur de John Waters.

Il sera beaucoup question du costume dans cette carte blanche, avec des séquences de ses pièces (Hey Dude, I Have TalentI’m Just Waiting for God…, Daddy, I’ve Seen This Piece Six Times Before And I Still Don’t Know Why They’re Hurting Each Other etc.), et des clins d’oeil au cinéma par lesquels Robyn Orlin, grande cinéphile, tient à ponctuer cette séance qui lui est consacrée.