DANSE | FESTIVAL

Week-End Focus #9

13 Juin - 16 Juin 2019

Lieu de diffusion, mais aussi de résidence, le Point Éphémère s'engage pour la danse et la performance contemporaines. Une fois par trimestre, ses Week-End Focus proposent ainsi un mini-festival composé de créations récentes ou inédites. Voici le Week-End Focus #9.

Lieu de diffusion et production artistiques, le Point Éphémère encourage les émergences en matière de danse et performance. Accueillant artistes, collectifs et compagnies en résidence, chaque trimestre devient l’occasion de faire un point, par un mini-festival. Voici donc venu le Week-End Focus #9, avec quatre jours de festivités à chaud. Car il est bien connu qu’à Paris, les weekends commencent aussi un peu le jeudi. Au menu de ce neuvième Week-End Focus ? Neuf spectacles — quatre performances et cinq pièces chorégraphiques. Créations pluridisciplinaires, composées avec peu de moyens et donc beaucoup d’énergie, les pièces qui font les Week-Ends Focus bousculent les catégories. Toutes ont en commun un souci du genre et de l’identité. En interrogeant activement, physiquement, ces questions théoriques qui façonnent la personne contemporaine.

Week-End Focus #9 : un mini-festival avec les résidents du Point Éphémère

Pour Portrait de groupe avec femme(s) (2018-2020), Claire Durand-Drouhin (Cie Traction) questionnera la soumission féminine. Au son du daf, percussion millénaire, cinq femmes danseront et synchroniseront leurs gestes, leur souffle. Avoir théoriquement autant de droits et devoirs qu’un homme, mais constater régulièrement le décalage pratique : voilà de quoi alimenter la nécessité de faire pression. Autre forme de rassemblement : la performance Farf is A (2019) de Valentine Basse et Gregor Daronian Kirchner (Cie Trans Ideal). Ici, Valentine et Gregor se retrouveront enfermés dans leur présent exigu. Sortie de secours, par la musique ils composeront un pont vers l’ailleurs. En puisant dans les tubes des années 1990-2000, pour les remodeler à leur guise. Autre duo faisant valser le présent : Verve (2018) d’Ingrid Florin (Cie F521.I). Hashtags, réseaux sociaux, culture pop aussi consommatrice qu’insatiable… Verve oscillera entre critique et dévoration.

Danse et performance : le Point Éphémère, producteur d’émergences

Étape de création, la chorégraphe Rebecca Journo présentera La Ménagère. Un solo égratignant le cliché de la femme au foyer — comme dans les films d’horreur : jamais tout à fait mort. Avec Renaud Dallet, la danse se fera solo puis duo. Le diptyque Depuis les yeux (que nos secrets persistent) (2019) réunira le solo Perdre, en réaction aux destructions en Irak, Syrie et Libye, tandis que le duo Depuis les yeux fera se mouvoir deux corps, en lisière de leur chute. Autre performance auscultant les limites du Soi, au sens phénoménologique : Protokoll Physique Fragment (2018) de Léonor Ilitch (Collectif Toter Winkel). Soit une pièce puisant sa chair dans Le Visible et l’invisible de Maurice Merleau-Ponty. Plus structuraliste, Activité Rémunérée (2091) de Charlotte Rousseau (La Presque Compagnie) interrogera le travail, couplé à l’argent. Pour tous ceux qui blêmissent à la question « Et sinon… Tu fais quoi dans la vie ? »

Quatre soirées intenses, avec neufs créations récentes et / ou inédites

Pièce électroacoustique, Place (2019) d’Anne-Julie Rollet et Carole Rieussec mettra des mots sur des photos de la place de la République. Ce lieu commun devenu symbole d’occupations, de débats, de révoltes, de pillages et d’assemblées citoyennes. Enfin, avec H H H (Hand, Heart and Head) (2018), le chorégraphe Thibaut Eiferman auscultera les interdits sociaux. À travers une pièce composée par un danseur ; une pièce influencée par une interview de Patti Smith, dans les années 1970. Mini-festival intense, le Week-End Focus #9 promet effervescence et énergie.