ART | EXPO

Camarde Camarade

04 Avr - 24 Mai 2013
Vernissage le 04 Avr 2013

En résidence au centre d’art Le Pavé Dans La Mare, Rodolphe Huguet présente une sélection d’œuvres issues de ses nombreux voyages. Ses travaux sont nourris de partages d’expériences, de savoir-faire, de transmissions où aucun matériaux ou techniques n’est ignoré. Son travail est également visible à la gare tgv et au Frac Franche-Comté.

Rodolphe Huguet
Camarde Camarade

Qu’elles fassent l’éloge de la paresse, dénoncent la précarité ou l’aliénation, ou détournent les modes de production, les œuvres de Rodolphe Huguet sont nourries de partages d’expériences, de savoir-faire, de transmissions au quotidien, où qu’il se situe sur la planète, car voyager se révèle être pour lui une absolue et impétueuse nécessité: «De nature curieuse, j’observe en permanence ce qui m’entoure. Je guette, je fouine afin de retrouver la chaîne et la trame de n’importe quel réseau de situations. Cette énergie dans le mouvement m’apporte les éléments culturels et politiques nécessaires à mon compost. Cela peut m’amener à des travaux très mûris qui se développent dans le temps comme à des actions quasi immédiates à même la rue et ses passants».

Le questionnement sur la nature du «faire artistique» est en effet primordial pour l’artiste. L’art étant pour lui à considérer comme un trait d’union reliant les êtres aux cultures. Les dialogues qu’il instaure avec les artisans locaux, lors de ses périples sur le globe, aboutissent à des œuvres formellement éclectiques.

Ne s’interdisant aucun matériau ni technique, l’artiste invente, assemble, détourne, créant des objets, sculptures, assemblages hybrides et incongrus dans un processus toujours réinventé.

Fort d’un sens de la dérision qui lui est propre, Rodolphe Huguet utilise des stratégies plastiques telles que la récupération ou le détournement, pour affirmer une conscience politique qui l’anime sans cesse.

C’est aussi l’occasion de dévoiler au public son Monument aux sapins morts, œuvre récemment acquise par le Frac Franche-Comté.

— A partir du 4 avril 2013 affichage public à la gare tgv Franche-Comté et au Frac Franche-Comté (cité des arts):

À l’occasion de l’ouverture du Frac à la Cité des arts, le Frac et le centre d’art Le Pavé Dans La Mare s’associent en invitant Rodolphe Huguet qui est représenté dans les collections du Frac et actuellement en résidence au centre d’art Le Pavé Dans La Mare.

Rodolphe Huguet investira non seulement les panneaux du Ruban à la gare TGV mais aussi le panneau installé de façon pérenne sur le site du Frac à la Cité des arts. C’est sous la forme d’affiches que l’artiste présentera «Skull», série de dessins réalisés à la bombe.

Rodolphe Huguet, artiste du dialogue et du partage, propose ici une œuvre plus intimiste, fruit d’une introspection, d’un repli sur soi s’exprimant par la figure du «crâne».

Le Ruban est une «peinture-paysage» commandée à Joël Auxenfans pour la gare de Besançon Franche-Comté TGV par RFF et la Fondation de France avec le soutien du Frac Franche-Comté, qui la compte désormais parmi les œuvres de sa collection. Il s’agit d’un ruban de végétation d’une longueur de 450 mètres par 12 mètres de largeur composé de lignes de buis et de lavandins et ponctué de 4 panneaux en bois de mélèze.

«Destiné au voyageur, au passant, Le Ruban de Joël Auxenfans est aussi une œuvre en mouvement au sens entropique du terme. En effet, plantes, arbustes et panneaux de bois de mélèze évolueront au fil du temps; une évolution naturelle bien sûr -les plants s’épanouissant au gré des saisons et les panneaux s’altérant aux aléas de la lumière et du climat- mais une évolution également artificielle et orchestrée puisque ces panneaux, à l’allure agraire, disposés à même le talus servent d’espace d’intervention au Frac Franche-Comté.

Le Frac les investit d’images, de textes ou de projets d’artistes (dont Rodolphe Huguet cette année) qu’on laisse lentement s’effacer. Ainsi l’œuvre de Joël Auxenfans fait-elle directement écho au projet et à la collection du Frac Franche-Comté dont la question centrale est précisément le Temps. »
Sylvie Zavatta, directrice du Frac Franche-Comté.