DANSE | SPECTACLE

Off Avignon | R1R2 Start

05 Juil - 25 Juil 2019

Joyeuse rencontre entre danse Hip-Hop et culture du jeu vidéo, R1R2 Start, du chorégraphe Bouside Aït-Atmane, s'empare aussi des influences interculturelles. Avec humour, la pièce convoque Tetris, Super Mario, les Lapins crétins... Tout en pointant habilement les liens avec le break. Let's play!

Avec R1R2 Start (2017), le chorégraphe Bouside Aït-Atmane (Cie YZ) livre une pièce pour cinq danseurs. Une création conjuguant danse contemporaine, hip-hop et culture du jeu vidéo. Car oui, le titre fait bien référence aux manettes de jeux. Un peu comme ‘ctrl-alt-sup’ ou ‘pomme-C-pomme-V’, ‘R1-R2-start’ décrit une combinaison de touches dont l’activation simultanée enclenche une fonction. Création ludique, qui décode les codes, R1R2 Start livre une sorte de tutoriel du jeu, pour initiés et non-initiés. Zelda, Mario et sa princesse toujours dans un autre château, les Lapins crétins… Toute une génération reconnaîtra la dynamique 8-bits, avec ses saccades et son esthétique pixelisée. Ici mêlée à la cadence hip-hop la plus souple, dans un mélange geek et urbain. Un mélange des genres qui n’a pas toujours été évident, tant les clichés auront longtemps assignés les jeux vidéo aux informaticiens à lunettes et le hip-hop aux basketteurs de rue.

R1R2 Start de Bouside Aït-Atmane : quand jeux vidéos et hip-hop se mêlent

Ce clivage, R1R2 Start n’en fait qu’une bouchée. Chorégraphe venu de la scène hip-hop, Bouside Aït-Atmane (né en 1986) est également aujourd’hui co-directeur du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne. Ex-Musée de la Danse, depuis janvier 2019 le CCNRB est dirigé par le Collectif Fair-e. À savoir les chorégraphes Bouside Aït-Atmane, Iffra Dia, Johanna Faye, Céline Gallet, Linda Hayford, Saïdo Lehlouh, Marion Poupinet et Ousmane Sy. Groupe dynamique, le Collectif Fair-e impulse ainsi une nouvelle énergie aux rencontres entre danses contemporaines et urbaines. Avec R1R2 Start, c’est notamment l’humour qui offre un puissant liant chorégraphique. Et quand l’un des danseurs, dans une décontraction toute naturelle, fait une roue sur une seule main parce que l’autre est prise par sa console (une sorte de DS)… Et ce sans la quitter des yeux… Se devine en quoi R1R2 Start pourra séduire les jeunes praticiens de smartphones.

Quand les influences pop font mouvements et danses : de Tetris au Break

Jeu sur les genres, ici le plombier Mario est une danseuse et les princesses des breakers. Mais les étiquettes valsent vite pour mieux laisser la place à ce qui importe : l’impulsion au mouvement. Acrobate de l’extrême, jamais sans ma console pourrait être le leitmotiv du joueur. Salto arrière sans lâcher le téléphone des yeux ? C’est jouable. Surtout avec Bouside Aït-Atmane à la chorégraphie. En 2006, le satiriste Marcus Brigstocke avait lancé une blague devenue culte. « Si Pac-Man nous avait affectés enfants, nous courrions tous aujourd’hui en rond dans des salles sombres en gobant des pilules tout en écoutant de l’électro répétitive ». Comme le note Bouside Aït-Atmane, les jeux vidéo et le hip-hop sont arrivés à peu près au même moment sur la scène culturelle française (années 1990). Une coïncidence que reflètent les ponts entre la logique d’emboîtements de Tetris et certaines gestuelles anguleuses, saccadées.

Pour une pièce joyeuse et ludique, à retrouver dans le Festival Off d’Avignon.