PHOTO | EXPO

Blue Sky Catastrophe

05 Juin - 29 Août 2016
Vernissage le 04 Juin 2016

La Villa Arson propose une exposition du collectif ukrainien Zhuzhalka. Intitulé «Blue Sky Catastrophe», cet ensemble d’œuvres est marqué par les événements récents dans la région du Donbass. Elle prend appui sur cette expérience pour s’interroger sur les conséquences des moments de crise dans l’histoire.

Zhúzhalka
Blue Sky Catastrophe

L’exposition «Blue Sky Catastrophe» présentée à la Villa Arson à Nice a été réalisée par le collectif ukrainien Zhuzhalka. Elle s’inscrit dans le prolongement de celle précédemment organisée par le collectif, en 2014 à Donetsk, juste avant la guerre du Donbass.

Ce nouvel ensemble est donc naturellement marqué par les événements tragiques survenus en Ukraine, mais il vise aussi à les relier à d’autres crises à travers le monde. Le titre «Blue Sky Catastrophe» renvoie à un terme de mathématique qui décrit comment des solutions stables peuvent évoluer. Il résume ainsi le propos de l’exposition: analyser les répercussions, bonnes ou mauvaises, des périodes de crises, des moments clés de l’histoire, et leur capacité à entraîner des évolutions positives.

Fondé à Donetsk en Ukraine en 2012 par Victor Corwic, Vyacheslav Sokolov et Roman Yukhimchyuk, le collectif Zhuzhalka s’exprime essentiellement par la photographie en dépassant les limites de la simple représentation, et s’ouvrant à d’autres formes artistiques.
Par le biais de nombreuses photographies, mais aussi d’installations, les trois artistes du groupe mettent à profit leur expérience de la crise politique et sociale, et la situation de guerre, qu’ils ont connues dans leur pays pour observer les catastrophes qui peuvent ébranler l’ordre social: l’émergence soudaine de désaccords politiques, idéologiques ou religieux ou l’effondrement du cours de la bourse.
Avec en perspective l’espoir de dégager le potentiel novateur que recèlent ces bouleversements, et d’affronter l’impossibilité de prévoir les formes que prendra  ce potentiel: un désordre stérile ou de nouveaux modes de pensée et de nouvelles structures progressistes.

Vernissage
Samedi 4 juin 2016, 18h