ART | EXPO

Blossom

24 Oct - 28 Nov 2006
Vernissage le 21 Oct 2006

Le peintre Philippe Cognée revient à la Galerie Daniel Templon avec un ensemble d’œuvres choc – champs de crânes et corps déformés – entre vanité et autoportrait.

Philippe Cognée
Blossom

A 48 ans, Philippe Cognée développe depuis une quinzaine d’années une peinture inspirée par le réel. A l’aide de vidéo et de photographie, il saisit la vie quotidienne – foules, bibliothèques, supermarchés, buildings – dont les images déstructurées, brouillées, sont re-transposées sur la toile. Sa technique originale à la cire, écrasée ou fondue, donne aux œuvres une surface lisse presque liquide. Philippe Cognée interroge ainsi la condition moderne mais aussi la nature du regard et de la mémoire.

Depuis 2003 et sa dernière exposition à la Galerie Daniel Templon, son travail s’est enrichi. Il s’est affranchi des paysages urbains qui ont longtemps été son leitmotiv pour explorer des thèmes noirs et ambigus : tours sur le point de s’écrouler, abattoirs industriels, décharges publiques, tas d’ordures, vues aériennes déformées jusqu’à l’absurde. Sa nouvelle exposition poursuit cet intérêt pour le «déchet, le désordre, l’accumulation ou l’après-consommation». Obsédé par la notion de disparition, Philippe Cognée crée des vanités, mais d’un genre inédit ; colorées, baroques, démultipliées. Aux accumulations de déchets répondent désormais des champs de crânes. Aux villes déformées succèdent des visages flous, graves, qui semblent interroger le spectateur.

Publication
Une monographie illustrée sur l’ensemble du travail de l’artiste en français/anglais de 400 pages, éditions Bärtschi-Salomon, Genève, sera publiée fin 2006.