ART | EXPO

Blind Pig City

12 Mai - 18 Juin 2011
Vernissage le 12 Mai 2011

Edgar Arceneaux poursuit son exploration de la culture américaine, à travers une série de dessins sur l’histoire mouvementée de la ville de Detroit. Celle-ci sert de métaphore pour comprendre comment les forces économiques et sociales submergent et changent fondamentalement les vies individuelles.

Communiqué de presse
Edgar Arceneaux
Blind Pig City

Edgar Arceneaux présente une série de nouveaux dessins qui poursuit son exploration de la culture américaine à travers l’histoire de la ville de Detroit qui apparaît ici comme son symbole. Cette investigation, qui a débuté au travers d’une conversation entre Edgar Arceneaux et l’historien de l’art Julian Myers, se penche sur l’histoire à moitié oubliée, réprimée et diabolisée des émeutes et des mouvements de protestations dans les villes américaines. Detroit, théâtre des plus importantes émeutes raciales du pays, et plus récemment symbole de déclin économique, sert dans l’exposition de métaphore pour comprendre comment les forces économiques et sociales submergent et changent fondamentalement les vies d’individus.

En établissant des comparaisons entre ce lieu et ce moment spécifique avec les vestiges de civilisations occidentales disparues, Edgar Arceneaux crée une connexion historique qui révèle différents aspects de la réalité moderne, sa nature transitoire et son état primitif.

Dans une série de dessins au crayon de grand format, Arceneaux représente des ruines calcinées de pubs, appelées «Blind Pigs», omniprésentes dans le paysage urbain du Detroit contemporain. Dans les dessins, ces ruines flottent sur des morceaux de terre comme des strates évoluant tranquillement à travers un espace indéfini, réunissant en une seule réalité physique le présent et le passé.

Myers et Arceneaux travaillent actuellement sur un projet appelé «Mirror Travel in the Motor City», un livre qui explore la relation entre la sculpture de l’artiste Michael Heiser Dragged Mass Displacement, les émeutes de Detroit et les groupes de musique techno Underground Resistance et Drexciya. «Blind Pig City» est le dernier volet de cette conversation toujours en cours.

Vernissage
Jeudi 12 mai.

critique

Blind Pig City