ART | EXPO

Black and White and In Color

09 Jan - 19 Mar 2016
Vernissage le 16 Jan 2016

Artiste multidisciplinaire vivant à New York, Derrick Adams présente ici deux séries: «Live and In Color» et «Gray Area». Un travail formel basé sur la technique du collage où il aborde les questions de l’identité Afro-américaine et de ses représentations.

Derrick Adams
Black and White and In Color

Derrick Adams présente deux séries: «Live and In Color» et «Gray Area». D’une part «Live and In Color» reprend les codes dramatiques des figures afro-américaines du divertissement télévisuel. D’autre part «Gray Area», une série de grands collages en noir et blanc, aborde les zones d’ombres des modes de spéculation et d’ascension.

«Live and In Color» s’inspire de l’univers télévisé des séries, films, sitcoms, vidéos musicales, journaux télévisés, etc. Derrick Adams prend comme point de départ des images issues des premières sitcoms américaines et s’en sert comme d’une étude sur les archétypes et les rôles donnés à la culture afro-américaine pour mieux les déconstruire et les réassembler.

L’exagération des gestes et des postures ainsi que l’entrelacement de blocs de couleurs franches et de motifs chamarrés accroissent la théâtralité et l’exaltation qui transparaissent dans ces collages. «Live and In Color» dépeint l’exubérance des personnes de couleur telle qu’elle fut historiquement dépeinte au public de la télévision nationale, mais aussi l’exagération de leurs attributs psychologiques et gestuels dans la culture populaire.

La série monochromatique «Gray Area»est une combinaison de graphite, fusain, acrylique et de collages papier et textile. Le titre de cette série renvoie à la définition idiomatique de l’ambiguïté et de l’incertitude pour répondre aux modes souvent déséquilibrés de la spéculation et de l’ascension. Derrick Adams explore sa caractérisation au travers du portrait traditionnels, par la posture et les attributs, pour construire une narration quotidienne comme un geste politique et social.

Il est important de comprendre que ces images sont le reflet de l’oppression afro-américaine. Elles sont une tentative d’ouvrir le débat à l’histoire plus large des moments clés de l’expérience culturelle Trans-Africaine.

Les lignes marquées et les aplats de couleurs franches qui définissent l’imaginaire figuratif du travail de Derrick Adams revêtent au premier abord un aspect de simplicité pop. La structure sous-jacente de ses collages possède cependant une complexité cubiste qu’il manipule d’une image à l’autre, évoluant d’un espace bidimensionnel vers un espace tridimensionnel.

Lisible et pourtant difficile à déchiffrer, le travail formel de Derrick Adams aborde avec profondeur les questions de l’identité Afro-américaine et de ses représentations. Vivant à New York, Derrick Adams est un artiste multidisciplinaire travaillant les champs de la performance, la peinture, la sculpture, la musique et le collage. Son travail se concentre sur la fragmentation et la manipulation des surfaces et structures, explorant l’image que nous renvoyons.

Vernissage
Samedi 16 janvier 2016