ART | EXPO

Birds, Robin Hood, Acoustics, Noise, Notating, Detail

12 Mai - 23 Juil 2016
Vernissage le 12 Mai 2016

La galerie Nathalie Obadia accueille l’exposition «Birds, Robin Hood, Acoustics, Noise, Notating, Detail» de l’artiste pluridisciplinaire Joris Van De Moortel. Entre sculpture, matériaux bruts, instruments de musique, néons, photos, peinture à l’huile, etc., les grands bas-reliefs mêlent art et musique expérimentale dans une œuvre d’art total aux allures d’expérience initiatique.

Joris Van De Moortel
Birds, Robin Hood, Acoustics, Noise, Notating, Detail

Un premier bas-relief est composé de deux grandes grilles tissant une trame à laquelle sont accrochés une vraie guitare basse, des câbles, des objets moulés en résine et des petits tableaux associés à des néons. Un autre bas-relief est entouré d’un grand cadre en plexiglas. A Room Full Of OSB mélange photographie, peinture acrylique, aluminium, néon, transformateur et bois. Du bois aussi dans Waiting to Start Playing associé au néon, à l’aluminium, à des impressions duratrans, du tissu, de la peinture et de l’acier.

Les structures des châssis, les formats et l’exigeante attention portée à la composition évoquent les codes de représentation de la peinture. Comme dans une aquarelle, les néons sont travaillés avec légèreté.

Musicien autodidacte, sculpteur et performer, Joris Van De Moortel propose une œuvre d’art total. Il introduit ses expositions par des concerts performatifs qui apportent un éclairage sur son œuvre. Lors de ces concerts, Joris Van De Moortel joue de la musique en même temps qu’il détruit les matériaux, brise du verre, projette de la peinture et démolit les instruments, le tout dans des imbroglios de câbles.

«Birds, Robin Hood, Acoustics, Noise, Notating, Detail» propose une réflexion sur la déconstruction comme mode de création avec des matériaux bruts (aluminium, plexiglas, tissu, polyuréthane, plastique, miroir, chaînes, cordes acier, verre), ab et abîmés et violentés qui font écho dans les installations aux concerts passés.

Le jeudi 12 mai de 19h30 à 20h, l’artiste et le groupe Spectra Ensemble de distribution classique donneront une prestation unique inspirée par l’observation des bruits sauvages et l’acoustique du quotidien. Des canaris en cage (eh oui!) babilleront le temps de ce concert, et perpétueront l’écho de cette performance inaugurale tout du long de l’exposition.