DANSE | SPECTACLE

Big Two Hearted River

20 Sep - 20 Sep 2011

Le projet Big Two Hearted River est un duo à mi chemin entre la danse et le théâtre, entre les Etats-Unis et la France, qui prend pour point de départ les Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes et tend vers le portrait.

Daniel Clifton, Mélanie Giffard, Elise Simonet
Big Two Hearted River

Daniel Clifton (chorégraphe new yorkais), Mélanie Giffard (danseuse) et Elise Simonet (metteur en scène et dramaturge) se sont rencontrés il y a un an lors du SKITE-chantier d’utopies, initié par Jean-Marc Adolphe et Youness Anzane, à Caen.
Big Two Hearted River fut le résultat brut de ces deux semaines de recherche.

Au mois d’août dernier, ils ont bénéficié d’un temps de résidence au CND, puis ont présenté Big Two Hearted River lors du festival «Il faut brûler pour briller» de Youness Anzane, pour deux représentations à Bruxelles et à Caen. Ils sont actuellement en résidence à Caen dans le cadre du chantier Répliques et le studio Le Regard du Cygne les accueille pour ce temps de partage en répétition publique.

Dans Fragments d’un discours amoureux, Roland Barthes appelle les fragments de discours figures: «Dis-cursus, c’est, originellement, l’action de courir çà et là, ce sont des allées et venues, des “démarches”, des “intrigues”. L’amoureux ne cesse en effet de courir dans sa tête, d’entreprendre de nouvelles démarches et d’intriguer contre lui-même. Son discours n’existe jamais que par des bouffées de langage, qui lui viennent au gré de circonstances infimes, aléatoires. On peut appeler ces bris de discours figures. Le mot ne doit pas s’entendre au sens rhétorique, mais plutôt au sens gymnastique ou chorégraphique; bref, au sens grec (…) ce n’est pas le “schéma”; c’est, d’une façon bien plus vivante, le geste du corps saisi en action, et non pas contemplé au repos: le corps des athlètes, des orateurs, des statues: ce qu’il est possible d’immobiliser du corps tendu. Ainsi de l’amoureux en proie à ses figures: il se démène dans un sport un peu fou, il se dépense, comme l’athlète; il phrase comme l’orateur; il est saisi, sidéré dans un rôle, comme une statue. La figure, c’est l’amoureux au travail».

Fragments d’un discours amoureux est un point de départ pour ce travail qui propose le portrait (et non l’analyse) de deux personnes, au travers de situations réelles et fictionnelles, évoquées par le souvenir ou simplement rêvées. Big Two Hearted River est le lit et la surface, constitué de ces deux êtres, qui se confrontent à la fois à l’autre et à eux-mêmes. Les prochaines étapes de recherche du projet creuseront les notions de fragment et de figure tant par le geste que par la parole. Une réflexion autour de la notion du «système binaire», dans ses définitions mathématique, astrophysique et musicale, sera également engagée.

Big Two Hearted River est une rivière qui s’écoule de la péninsule haute du Michigan jusqu’au Lac Supérieur. C’est également le titre d’une nouvelle d’Ernest Hemingway.