DANSE | BIENNALE

Biennale de la danse. Celui qui tombe

20 Sep - 21 Sep 2014
Vernissage le 20 Sep 2014

Il a fait chuter et voler ses acrobates sur L’Art de la fugue de Bach, aujourd’hui Yoann Bourgeois leur demande de se tenir debout, du moins de garder l’équilibre quand le sol peut à tout instant se dérober sous leurs pieds. Un geste artistique fort pour un cirque à la portée existentielle.

Yoann Bourgeois
Biennale de la danse. Celui qui tombe

Ils seront 6 acrobates, 6 individus à réagir à toutes les situations imaginées par Yoann Bourgeois. Car le cirque qu’il invente n’est pas dans la manipulation des objets.

On ne jongle pas chez Bourgeois, c’est même exactement le contraire: c’est l’acrobate, le voltigeur qui est « jonglé » par des forces qui le dépassent. Ici c’est un plancher «contraint» qui met tout en mouvement. Yoann Bourgeois y explore inlassablement le point de suspension qui ouvre tous les possibles pour une pièce vertigineuse, où la plus grande virtuosité n’est jamais démonstrative. Et c’est en cela que ce nouveau cirque a tout à voir avec la danse. L.G.

«Si nous pensons que l’homme n’est pas au centre de l’univers, il n’y a pas de raison qu’il soit au centre de la scène. Sur ma piste idéale, l’homme coexiste aux côtés des animaux, des machines, etc… sans les dominer.» Yoann Bourgeois

Conception, mise en scène et scénographie: Yoann Bourgeois, assisté de Marie Fonte
Avec: Julien Cramillet, Marie Fonte, Mathieu Bleton, Dimitri Jourde, Elise Legros et Vania Vaneau
Réalisation, Scénographie: Nicholas von der Borch, Nicolas Picot et Pierre Robeli Lumière: Adèle Grépinet
Son: Antoine Garry
Direction technique: Pierre Robelin
Régie générale: David Hanse
Direction de production: Maud Rattaggi

Informations
Opéra de Lyon