ART | EXPO

Terrain de “Je”

06 Juil - 02 Nov 2019

L’exposition « Terrain de “Je” » à La Villa Beatrix Enea, à Anglet, réunit Ben, Robert Combas et Jean‐Luc Parant pour une création inédite à quatre et six mains. Ces trois grandes figures de la scène artistique française ont collaboré pour réaliser des œuvres communes sur le thème du portrait et de l’autoportrait.

L’exposition « Terrain de “Je” » à La Villa Beatrix Enea, Centre d’art contemporain de la ville d’Anglet, offre un rendez‐vous créatif exceptionnel entre Ben, Robert Combas et Jean‐Luc Parant, trois figures majeures de la scène artistique française. Elle présente des œuvres communes inédites et des œuvres historiques issues des collections personnelles des artistes.

Ben, Robert Combas et Jean‐Luc Parant ont collaboré pour « Terrain de “Je” »

Sous-titrée « Portraits et autoportraits », l’exposition « Terrain de “Je” » est née d’une envie de travailler ensemble que partageaient depuis un long moment Ben, Robert Combas et Jean‐Luc Parant sans la concrétiser. Les expositions communes de ces artistes également amis ont en effet été rares : des œuvres de Ben et de Robert Combas ne se sont côtoyées qu’une seule fois, en 1998, dans l’exposition « Ben et Combas – entre deux guerres », à l’Historial de la Grande Guerre à Péronne. Quant à Jean‐Luc Parant, il n’avait jamais exposé en trio avec les deux premiers.

Pour l’exposition, Ben, Robert Combas et Jean‐Luc Parant se sont livrés à une expérience de création à quatre et six mains sur le thème du portrait et de l’autoportrait. L’expérience ainsi proposée par la Villa Beatrix Enea ne pouvait que susciter l’enthousiasme chez ces trois artistes avides d’une grande liberté créative. A la manière du jeu du cadavre exquis, un ensemble d’œuvres, papiers, dessins, peintures, sculptures et objets, a ainsi été réalisé en commun, spécifiquement pour le lieu.

« Terrain de “Je” » réunit trois grandes figures de l’art contemporain

Entre terrain de jeu et terrain d’ego, l’exposition mêle les univers singuliers de trois grandes figures de l’art contemporain : Ben, artiste avant-gardiste Fluxus devenu populaire dès la fin des années 1960 grâce à ses textes humoristiques et impertinents, mais qui s’est également distingué avec ses performances et installations, Robert Combas, chef de file de la figuration libre, et Jean‐Luc Parant, dessinateur, sculpteur et écrivain. Ainsi, ce dernier ouvre son champ d’exploration centré sur les sphères à Robert Combas qui dessine sur une des boules qu’il a sculptées, les deux artistes collaborent également pour réaliser une sorte de bande dessinée à l’acrylique sur toile de jute et à la cire sur bois intitulée Paroles de boules, et le tableau J’ai les boulles associe les écritures de Ben aux formes rondes de Jean‐Luc Parant.

L’exposition présente également des œuvres prêtées par les artistes : des portraits et autoportraits réalisés par les uns et appartenant aux autres. On découvrira ainsi deux œuvres de Ben, J’ai perdu la boule, issue de la collection de Jean‐Luc Parant et Sans toit je meurs, issue de la collection de Robert Combas.