ART | EXPO

Ben Hubsch et Martin Kasper

07 Déc - 11 Jan 2015
Vernissage le 06 Déc 2014

Le Centre d’art contemporain de Meymac invite Ben Hübsch et Martin Kasper à présenter les œuvres qu’ils ont réalisées de concert pendant leur résidence à Chamalot. En mélangeant les techniques et les motifs propres à chacun, ils ont su mettre à profit leurs différences et souligner les interférences entre leurs approches picturales dissemblables.

Ben Hübsch et Martin Kasper

Le Centre d’art contemporain de Meymac propose à Martin Kasper et à Ben Hübsch d’exposer les œuvres qu’ils ont réalisées lors de leur résidence à Chamalot en septembre 2014.

Le public aura eu l’occasion de découvrir le travail et la technique de Martin Kasper à Meymac pendant l’hiver dernier, puisque ce dernier était en charge de la réalisation du Calendrier de l’Avent 2013 lors de son exposition personnelle. Pour Ben Hübsch en revanche, il s’agit de sa toute première exposition à Meymac.

Pendant leur résidence en Corrèze, les deux artistes ont travaillé de concert. En mélangeant les motifs, couleurs et techniques propres à chacun, ils ont ainsi créé une ambiance particulière et proposent une nouvelle lecture de leur travail.

Chacun est intervenu sur les toiles de l’autre. Les couleurs éclatantes et criardes de Ben Hübsch sont venues habiller les architectures aux couleurs sourdes de Martin Kasper. Ses figures découpées prennent également une toute autre dimension lorsque Ben Hübsch les pare de couleurs et de rayures chatoyantes. Elles en habillent la silhouette ou au contraire en figure le fond. C’est principalement cet ensemble de toiles qu’ils nous donnent à voir dans cette exposition.

Le travail de peinture à l’acrylique et à l’huile de Ben Hübsch trouve sa source dans l’ornement. Ses bandes ou ses irisations de couleurs vives créent sur la toile des vibrations spatiales, toniques ou graves qui peuvent englober, dans certains de ses travaux, toute une architecture.

Martin Kasper utilise, quant à lui, la technique de la tempera (où le liant est du jaune d’œuf). Il peint des intérieurs de bâtiments publiques ou semi publiques monumentaux, modernistes, désertés, dont il souligne la dimension architecturale.
Depuis 2013 et son expérience du calendrier de l’Avent, il a également renoué avec l’art du portrait.