PHOTO | EXPO

Bab-El

09 Jan - 28 Fév 2016
Vernissage le 08 Jan 2016

Avouant être partie pétrie de stéréotypes orientalistes lors de son premier voyage en Israël, Valentine Vermeil a été surprise par la région, qu’elle voit comme une «gigantesque tour de Babel». Elle est y retournée plusieurs fois depuis, afin de documenter les appartenances entre les individus et les peuples.

Valentine Vermeil
Bab-El

Bab-El. Si Valentine Vermeil a choisi d’intituler ainsi la série de photographies qu’elle a réalisées en Israël, c’est qu’elle aime à considérer cette terre comme «une gigantesque tour de Babel, avant que Dieu décide de brouiller les langues et de séparer les hommes». Sans faire abstraction du conflit qui s’y joue et se lit jusque dans les paysages, elle choisit avec «Bab-El» de mettre en lumière ce qui rassemble les individus, l’appartenance à un groupe qu’il soit social, ethnique ou religieux. S’éloignant délibérément du traitement médiatique et de l’imaginaire collectif suscité par cette région du monde, son travail, très pictural, sublime les liens qui tissent les communautés. Alternant paysages et portraits, scènes de rue et célébrations religieuses, «Bab-El» s’attache particulièrement aux femmes, figures matricielles, porteuses d’espoir, de générosité et de vie.

Diplômée des Arts décoratifs de Paris, Valentine Vermeil choisit la photographie comme terrain d’expression. Depuis 2004, elle développe une pratique documentaire qui rend compte du monde, dans sa diversité et sa complexité. Qu’elle s’attache au langage corporel des autistes, s’immerge dans le grand théâtre du Festival de Cannes ou se penche sur le geste au travail en milieu rural, son regard est toujours empreint de tendresse pour ce(ux) qu’elle photographie. Chacun de ses clichés témoigne de la rencontre qui s’est opérée avec son sujet, qu’il soit personne ou territoire. La série «Bab-El» fait suite aux séjours prolongés de Valentine Vermeil en Israël et atteste, plus que toute autre, de sa volonté d’aborder l’autre comme une terre de voyage.

Laurence Perez, Les mots pour le dire

Exposition produite par le Centre Photographie d’Ile-de-France et le Centre Atlantique de la Photographie, dans le cadre de la dixième édition des Rencontres à l’échelle

Informations pratiques
Mardi-dimanche, 13h-19h
Galerie de la Salle des Machines
Renseignements: 04 95 04 95 95

Vernissage
Vendredi 8 janvier à 18h