ART | EXPO

Avis de grand frais

02 Fév - 25 Fév 2007

L’univers décalé et humoristique de David Ancelin nous place face à la solitude d’objets abandonnés, sous forme de rencontres plus ou moins incongrues. Autant de dialogues improbables qui, du feutre à la sculpture en passant par la sérigraphie, créent l’amorce d’histoires qui restent à inventer.

David Ancelin
Avis de grand frais

David Ancelin, jeune artiste français, crée un répertoire de formes multiples, parfois mécaniques, souvent hors d’état de nuire. Son univers décalé et humoristique nous place face à la solitude d’objets abandonnés, sous forme de rencontres plus ou moins incongrues : bouée et béton, casque de moto et perles, etc. Autant de dialogues improbables qui, du feutre à la sculpture en passant par la sérigraphie, créent l’amorce d’histoires qui restent à inventer.

Au Palais de Tokyo, David Ancelin présente une installation rurale d’intérieur. Cette œuvre sous forme d’accident manipulé est créée par la relation hors normes d’un motoculteur (appareil agricole servant à retourner la terre) datant de 1949 avec un sol de tomettes anciennes… faites de terre cuite. Oeuvre d’art qui semble avoir échappé au contrôle de l’artiste, Avis de grand frais trace un sillon ouvert à de multiples interprétations. David Ancelin a participé à plusieurs expositions collectives, dont «L’Egosystème» au Confort Moderne (Poitiers, 2006) et «L’Icone» au Dojo (Nice, 2005) ; il a également bénéficié d’une exposition personnelle à l’Espace Diderot (Nantes, 2006).