ART | PERFORMANCE

Aux abords d’un monde abîmé, les corps se soulèvent puis se déchaînent

25 Oct - 25 Oct 2016
Vernissage le 25 Oct 2016

Le Jeu de Paume organise une programmation de lectures et de performances proposée par Mehdi Brit, programmateur et commissaire d’exposition, le mardi 25 octobre à 19h avec Dominique Gilliot, artiste, Hiam Abbass, réalisatrice et actrice, et Mani A. Mungai, chorégraphe et danseur.

Les espaces du Jeu de Paume deviennent le plateau d’un théâtre mêlant les interventions de différents artistes invités à se saisir de la danse, de la parole et de l’image en réponse à l’exposition « Soulèvements » dans une lecture / performance intitulée Aux abords d’un monde abîmé , les corps se soulèvent puis se déchaînent.  Le public est convié à déambuler entre les salles de l’exposition et l’auditorium pour s’imprégner de cette écriture vivante et se laisser gagner par ce conte agité.

Une programmation sur le thème du soulèvement

Aux abords d’un monde abîmé, les corps se soulèvent puis se déchaînent. La respiration s’accélère, le regard tourné vers l’horizon, les mouvements s’embrasent dans une chair empreinte de cris et d’images. Ces corps se découvrent sous l’audace d’une chorégraphie manifeste et d’une immersion au côté d’un mot qui refuse et d’un geste qui ose.

Des intervenants pluridisciplinaires

À l’occasion de cette visite performance, Dominique Gilliot construira un panorama non exhaustif d’éléments d’intérêt et de situations particulières en lien avec la notion d’élévation, et son opposé, la chute. Il sera donc ici question de gravité, de névrose… On progressera selon la technique parachutiste dite de la feuille morte, propre à produire une ivresse qu’on dit sans pareille.

Hiam Abbass lira plusieurs extraits d’une pièce de Charif Ghattas, auteur libanais vivant entre Paris et Beyrouth. Intitulée Le Premier Jour, ce travail d’écriture explore les situations et le temps qui précèdent le soulèvement d’un peuple contre un régime dictatorial.

Nourri de différentes danses (danses africaines traditionnelles, danse contemporaine, salsa, capoeira, hip-hop, claquettes…), Mani A. Mungai brouille les frontières de la danse contemporaine et les étiquettes des disciplines chorégraphique. Rythmée, abstraite, ancrée dans le monde d’aujourd’hui, sa gestuelle emprunte aussi bien à la danse traditionnelle africaine, à la danse contemporaine européenne, qu’au hip-hop. Il se joue des multiples langages du corps et fait de son vécu et de ses questionnements intimes la matière première de ses pièces.

Accès libre. Informations : infoauditorium@jeudepaume.org