DANSE | SPECTACLE

Au temps où les arabes dansaient

12 Mai - 14 Mai 2016
Vernissage le 12 Mai 2016

Le Centre Pompidou présente «Au temps où les arabes dansaient» de Radhouane El Meddeb. Avec cette pièce pour quatre danseurs, le chorégraphe originaire de Tunis se souvient d’un temps où les mœurs étaient plus libres et où les danseuses du ventre ondulaient sous le regard admiratif des locaux.

Radhouane El Meddeb
Au temps où les arabes dansaient

Les arabes continuent bien évidemment de danser mais, pour Radhouane El Meddeb, ils n’ont plus la superbe des danses du siècle dernier, c’est pourquoi le chorégraphe titre sa pièce au passé. Avec cette création, Radhouane El Meddeb cherche à démontrer de quelle manière l’évolution des sociétés arabes vers un conservatisme de plus en plus prononcé se reflète dans le champ chorégraphique. Les grands mélos aux décors clinquants, les danses du ventre qui captaient des regards fascinés, ont en effet progressivement disparu des écrans de cinéma et de télévision. Si le genre était très populaire des années 1940 aux années 1970, ces divertissements ont peu à peu perdu de leur superbe, à mesure que la société nouvelle les en a dépossédés. En souvenir de cette époque révolue, les quatre danseurs masculins de la pièce de Radhouane El Meddeb chaloupent, zigzaguent, ondulent, rendant un hommage aux corps et à la liberté du temps où les arabes dansaient sans retenue.

Formé à l’Institut Supérieur d’Art Dramatique de Tunis, Radhouane El Meddeb est consacré «jeune espoir du théâtre tunisien» en 1996 par la section Tunisie de l’Institut International de Théâtre. Dans son pays d’origine, il collabore avec Fadhel Jaîbi, Taoufik Jebali et Mohamed Driss. En France, il travaille avec les metteurs en scène Jacques Rosner, Lotfi Achour et Catherine Boskowitz, et collabore avec des auteurs tels que Natacha de Pontcharra, Adel Hakim et Camille de Toledo. Au cinéma, il joue dans deux films de Férid Boughedir: Un été à la Goulette et Halfaouine, l’enfant des terrasses. Radhouane El Meddeb signe en 2005 le solo chorégraphique Pour en finir avec MOI, puis il crée Hûwà, Ce lui (2006) et Je danse et je vous en donne à bouffer (2008). À partir de janvier 2011, Radhouane El Meddeb devient artiste associé au CentQuatre-Paris où il présente À l’Étroit. Il crée et interprète le solo Sous leurs pieds, le paradis en collaboration avec Thomas Lebrun. Radhouane El Meddeb écrit Au temps où les arabes dansaient en 2014 puis Heroes, prélude en 2015.

conception, chorégraphie: Radhouane El Meddeb
assistant à la création: Moustapha Ziane
scénographie: Annie Tolleter
lumières: Xavier Lazarini
sonographie: Stéphane Gombert
vidéo: Cécile Perraut en collaboration avec Feriel Ben Mahmoud
régie générale: Bruno Moinard
interprètes: Youness Aboulakoul, Rémi Leblanc-Messager, Philippe Lebhar, Arthur Pérole

Informations
Grande salle, niveau -1
Du jeudi 12 au samedi 14 mai 2016, à 20h30
Durée: 50 mn