ART | EXPO

Au-delà des apparences

24 Juin - 24 Juil 2021
Vernissage le 24 Juin 2021

« Un simple pas – physiquement et mentalement – suffit à changer notre vision du monde ». Ce constat s’applique à notre expérience du réel autant qu’à l’observation des œuvres que l’artiste autrichien Gerhard Frömel expose à la Galerie Wagner dans le cadre de l’exposition « Au-delà des apparences ».

L’artiste autrichien Gerhard Frömel a fréquenté successivement une école d’art graphique, puis une école d’art industriel. Ses premières œuvres datent de 1969. Son travail plastique consiste à interroger la perception et l’observation du réel à travers des œuvres et des installations qu’il conçoit comme des illusions d’optique. La Galerie Wagner accueille ces créations dans le cadre de l’exposition « Au-delà des apparences ».

« Au-delà des apparences » : des œuvres trompe-l’oeil

Les œuvres-installations de Gerhard Frömel se composent de plaques en aluminium, laquées de façon à former des figures géométriques aux lignes épurées. Les surfaces blanches sont traversées par de rares traits noirs ou d’aplats de couleurs vives. Conçues pour être regardées sur plusieurs plans, les créations mélangent des éléments plats à d’autres en relief, oscillant entre bidimensionnalité et tridimensionnalité selon l’emplacement du spectateur. Gerhard Frömel invite donc à se déplacer et à aller « au-delà des apparences ».

« Au-delà des apparences » : une expérience du réel

Si l’illusion d’optique est au cœur du travail de Gerhard Frömel, c’est pour interroger la perception en général, et plus particulièrement celle de ce qui nous entoure. En effet, les jeux de perspectives et les déplacements du regard que suscitent les œuvres imitent l’expérience visuelle du quotidien. Gerhard Frömel explique comment les mécanismes de la vision suscités par ses œuvres  sont analogues à ceux qui s’exercent face à des paysages urbains ou naturels : « Chaque pas entraîne une transformastion optique : les bâtiments semblent fusionner les uns avec les autres pour se réduire à un mur, ou s’aligner sur un même plan. […] Un simple pas – physiquement et mentalement – suffit à changer notre vision du monde ».