DANSE | SPECTACLE

Artdanthé. Park

28 Mar - 28 Mar 2013
Vernissage le 28 Mar 2013

Park, solo créé en 1998 par Claudia Triozzi, questionne les enjeux du corps dans l’espace, comme lieu clos, et plus spécifiquement l’instrumentalisation du corps féminin. Performance entre chorégraphie et installation artistique, Park invite le public à «visiter» une série de scènes de la vie d’Adina.

Claudia Triozzi
Artdanthé.
Park

Passant à travers les pièces d’une maison imaginaire, on découvre petit à petit une femme sous l’emprise de ses rituels journaliers, sous la dictature d’appareils domestiques et d’actions apparemment absurdes. Grâce à leur répétition réconfortante et à ce qu’ils suggèrent d’ordre et de devoir, les simples rituels quotidiens peuvent être la source d’un sentiment de sécurité et de bien-être, mais la violence de leur banalité peut aussi mener à la terreur.

Une pièce qui questionne les enjeux du corps dans l’espace, comme lieu clos. Une posture fixe représentée par des séries d’installations où le corps, lié aux détournements des objets, agit dans un mouvement de continuité non-productive et de banalisation du quotidien. Questionnement sur le corps-machine relégué à la place unique, Park propose également une décontextualisation de la sphère domestique, qui place le spectateur dans la situation d’éprouver la dimension volontairement restreinte, le caractère explicitement dérisoire de l’occupation fragmentaire de l’espace et du temps.

Conception et interprétation: Claudia Triozzi
Création lumière: Caty Olive
Construction de la machine d’Open Please: Nicolas Darrot

Repères biographiques
Claudia Triozzi (née en 1962) commence ses études de danse classique et contemporaine en Italie et s’installe à Paris en 1985.
Parallèlement à son travail d’interprète (Odile Duboc, Georges Appaix, François Verret, Alain Buffard, Xavier Leroy et Xavier Boussiron), elle crée ses propres pièces. Son travail se fonde sur une transmission où l’expérience du faire, du partage et l’engagement à l’autre fait preuve de pensée ouvrant des espaces de subjectivité et de remise en œuvre du temps. Elle produit des spectacles iconoclastes: Park (1998), Dolled Up (2000), The Family Tree (2002), Stand (2004), Opera’s Shadows (2005), Up To Date (2007), La prime (2008), Ni vu ni connu (2010), Pour une thèse vivante (2011). De pièce en pièce, d’espaces d’exposition en scènes de théâtre, elle repousse les limites du corps et les espaces de visibilité du danseur.

Informations
Théâtre de Vanves. Salle Panopée
Claudia Triozzi, Park
Le 28 mars 2013 à 19h30
Durée: 45 min