Cette page a été un peu chahutées en passant de l’ancien au nouveau site, les corrections sont en cours.  
Non classé

Archipaysages

13 Sep - 28 Sep 2006
Vernissage le 12 Sep 2006

L’exposition confronte les photographies de villas modernistes collectées par Olivier Amsellem aux abords de la Méditerrannée, avec des œuvres d’Edith Roux réalisées en Alsace où elle observe le développement anarchique des villes nouvelles et des centres commerciaux.

Communiqué de presse
Olivier Amsellem, Edith Roux
Archipaysages


L’exposition Archipaysages confronte les photographies de villas modernistes, souvent construites par des architectes renommés, collectées par Olivier Amsellem aux abords de la Méditerrannée, avec des œuvres d’Edith Roux réalisées en Alsace, suite à une commande de la DRAC Alsace, où elle observe le développement anarchique des villes nouvelles ou centres commerciaux dont l’organisation éclatée repousse les frontières entre l’urbain et le rural.



Olivier Amsellem, lauréat du festival de la mode et de la photographie à Hyères, en 1999, photographie aussi bien des scènes apparemment anodines (paysages à l’urbanisme incertain, foules anonymes, bâtiments déserts) que des édifices – le plus souvent des villas – modernistes, où les architectes qu’ils soient très renommés (Philip Johnson) ou anonyme, ont intégré leurs constructions dans le paysage.



Les prises de vue effectuées par Olivier Amsellem soulignent l’adéquation volontaire de ces édifices aux caractères du paysage, assez contrasté puisqu’il s’agit – pour la série «Variations modernes»– de bâtiments construits aux alentours de la Méditerranée.



Cette démarche est bien différente de celles dont résultent les paysages péri-urbains photographiés par Edith Roux. Cette dernière sillonne les campagnes à la périphérie des villes, emprunte les voies rapides, observe le développement anarchique des villes nouvelles ou centres commerciaux dont l’organisation éclatée repousse sans cesse les frontières entre l’urbain et le rural.



Il y a une précision quasi topographique des éléments captés par Edith Roux. Une approche documentaire que la photographe accentue par un rendu très précis des détails et une haute définition de l’image grand format.



Mais les photos disent aussi une volonté artistique, plus subjective, plus interrogative dans une mise en ordre réglée de la nature en lignes horizontales et verticales, sous un ciel sans nuage, une lumière transparente et des teintes douces qui unifient l’ensemble comme une composition plastique. Edith Roux a éliminé de ses images tous les points de fuite, les repères de trajets, mettant ainsi le spectateur à distance, imposant une prise de conscience ; cette recherche a été développée dans la continuité de la série.



Publications

Variations Modernes, 1999, Editions Villa Noailles.

Euroland, Editions Sujet-Objet, textes Gilles Clément et Guy Tortosa.

AUTRES EVENEMENTS Non classé