ÉDITOS

Appel des appels. Sauvons l’avenir

PAndré Rouillé

Comme beaucoup d’autres secteurs, celui de la culture est frappé de plein fouet par une crise grave autant que par une politique gouvernementale plus assidue à démanteler, déconstruire et déstabiliser qu’à tracer des perspectives positives et dynamiques, porteuses d’élans créateurs. Une politique plus prompte à diviser qu’à rassembler.
Au moment où l’intelligence et la créativité s’affirment comme les conditions majeures de la prospérité de demain, on assiste, sous couvert de «réforme», à une mise à mal de la culture et de l’éducation, ainsi que d’autres secteurs nécessaires à nos vies et à la vitalité du pays.

On expérimente ainsi chaque jour de plus en plus cruellement combien la «réforme» peut être régressive.
En France aujourd’hui, la vie se durcit, les inégalités se creusent, les élans créateurs s’essoufflent faute d’encouragements, de soutiens, ou simplement de reconnaissance.

Dans cette situation, parisART a décidé de publier l’«Appel des appels», parce qu’il pose, dans un «Cahier à charges du malaise contemporain», cette question simple et fondamentale : «Qu’est-ce qui ne va pas dans…», et qu’il l’adresse aux secteurs vitaux pour les hommes et la société.

Qu’est-ce qui ne va pas dans l’information, dans la culture, dans l’éducation, dans la justice, dans la recherche et l’université… ?
Ce sont les forces vitales de la société qui sont touchées et fragilisées, celles qui sont à la fois les plus sensibles, et les plus longues à constituer…

Sauvons l’avenir.

André Rouillé

Appel des appels
«Nous, professionnels du soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture, attirons l’attention des Pouvoirs Publics et de l’opinion sur les conséquences sociales désastreuses des Réformes hâtivement mises en place ces derniers temps.
A l’Université, à l’École, dans les services de soins et de travail social, dans les milieux de la justice, de l’information et de la culture, la souffrance sociale ne cesse de s’accroître. Elle compromet nos métiers et nos missions. 
Au nom d’une idéologie de « l’homme économique », le Pouvoir défait et recompose nos métiers et nos missions en exposant toujours plus les professionnels et les usagers aux lois « naturelles » du Marché. Cette idéologie s’est révélée catastrophique dans le milieu même des affaires dont elle est issue.
Nous, professionnels du soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture, refusons qu’une telle idéologie mette maintenant en « faillite » le soin, le travail social, l’éducation, la justice, l’information et la culture.
Nous appelons à une Coordination Nationale de tous ceux qui refusent cette fatalité à se retrouver le 31 janvier 2009 à Paris».

JOURNÉE DU 31 JANVIER 2009
104, rue d’Aubervilliers, à Paris (10 h-18 h)

10h00-10h15: Accueil et Introduction par Robert Cantarella.

10h15-10h30: Présentation et Historique de l’Appel des appels par Roland Gori

10h30-13h00
Cahier à charges du malaise contemporain
Modérateurs : Roland Gori et Stefan Chedri

Qu’est-ce qui ne va pas dans l’information ?
Edwy Plenel, Cécile Brousse
Référents : Elisabeth Weissman, Samuel Luret

Qu’est ce qui ne va pas dans la culture ?
Robert Cantarella, Marie-José Mondzain, Licia Eminenti, Denis Gheerbrandt, Laurent Cantet (à confirmer)
Référents : R Cantarella, MJ Mondzain, Laurie Laufer

Qu’est ce qui ne va pas dans la justice ?
David De Pas, Serge Portelli
Référent : David De Pas

Qu’est-ce qui ne va pas dans la prévention et le travail médico-social?
Christine Bellas-Cabane, Laurent Muchielli, Laurence Croix
Référente : Marie-Laure Cadart

Qu’est ce qui ne va pas dans l’éducation?
Alain Refalo, Christian Laroche, Muriel Michelin, Zarha Boudjemaï, Philippe Meirieu
Référent : Jacques Pain

Qu’est ce qui ne .va pas dans la recherche et à l’université?
Isabelle This Saint-Jean, Alain Abelhauser, Vincent Estellon
Référent : Alain Abelhauser

Qu’est ce qui ne va pas à l’hôpital et dans le soin «somatique»?
Didier Dreyfuss, Claude Egullion
Référente : Marie-José Del Volgo

Qu’est ce qui ne va pas dans le soin psychique et la santé mentale?
Nathalie Georges-Lambrichs, Tristan Garcia-Fons, Franck Chaumon, Bernard Golse
Référents : Laurent Le Vaguerèse et Nathalie Georges-Lambrichs

13h00-14h30 : Pause déjeuner et réunion du groupe d’archivage et de décryptage.

14h30-16h30 : Témoignages spontanés
Séance animée par Elisabeth Weissman et Christine Bellas Cabane avec les référents du matin

16h45-17h45 : Retours du groupe d’archivage et débat Marie-José Mondzain et Karim Sarroub, avec Marie-Jean Sauret, Gilles Desroches, Laurence Croix

17h45-18h45 :
Perspectives et avenir. Lancement de la journée du 21 mars. Propositions de création de comités locaux

Une retransmission en direct de la journée du 31 janvier sera diffusée depuis le Centquatre sur ce site dès 10h sur le site de l’Appel des appels

Alors que nos métiers respectifs, qu’il s’agisse de la santé, du soin, du travail social, de l’éducation, de la recherche, de la justice, de l’information et de la culture, subissent une attaque sans précédent de la part du gouvernement — alors que des appels de réaction et de protestations sont lancés par dizaines dans le pays — le temps est venu, nous semble-t-il, de coordonner ces différents mouvements et d’en tirer tout le sens politique.

 Soutenir l’appel
 Voir les autres signataires