ART | CONFERENCE

Antoine Defoort, Un faible degré d’originalité

14 Mai - 18 Mai 2014
Vernissage le 14 Mai 2014

Sous forme de conférence-théâtre, Antoine Defoort propose une causerie portant sur le sujet épineux de la propriété intellectuelle dans le domaine de la création artistique. Il va s’agir de dresser un état des lieux du droit d’auteur, de son fonctionnement juridique et de son histoire, et de débattre de ses enjeux et de ses implications sociétales.

Antoine Defoort
Un faible degré d’originalité
conférence-version bêta

La propriété intellectuelle dans le domaine de la création artistique? Un sujet épineux, pris à bras le corps par le fantasque Antoine Defoort. Coutumier des sauts du coq à l’âne et autres digressions sauvages, il ambitionne une causerie «rigoureuse, claire et quand même un peu palpitante», préférant l’atmosphère du dimanche entre amis à celle du cours de droit.

«Un faible degré d’originalité est une causerie portant sur le sujet épineux de la propriété intellectuelle dans le domaine de la création artistique. Elle sera élaborée en déployant des efforts de rigueur et de documentation, probablement tempérés par quelques digressions thématiques qui évoqueront davantage un dimanche après-midi entre amis qu’un cours de droit. Il va s’agir de dresser un état des lieux du droit d’auteur, de son fonctionnement juridique et de son histoire, et de débattre de ses enjeux et de ses implications sociétales. Grosso modo et pour résumer, mon objectif est de faire en sorte que cette conférence soit rigoureuse, claire et quand même un peu palpitante. Et force est de constater que la zone d’intersection de ces trois territoires est assez étroite», précise Antoine Defoort.

Pas plus artiste que vous et moi, Antoine Defoort essaie de maintenir une bonne ambiance et un taux de porosité élevé entre ses lubies de saison, la vie, la vraie, et l’art contemporain. Il se retrouve donc souvent aux prises avec des contradictions flagrantes qui sont soit fièrement assumées, soit honteusement dissimulées au moyen de sauts du coq à l’âne et de digressions sauvages. Les ratés et les accidents sont accueillis à bras ouverts et forment une granularité croustillante particulièrement appréciée des connaisseurs.

Participants:
— réfléchit, fait des schémas et parle aux gens: Antoine Defoort
— alimente la réflexion et met en perspective: Julien Fournet
— anticipe et résout les problèmes techniques: Robin Mignot
— coordonne les choses et dispense des conseils: Mathilde Maillard
— fait les contrats, les déclarations et bien d’autres choses: Sarah Calvez
— a pris une photo: Belinda Annaloro
— a fait du python: Olivier Demarto