ART | EXPO

Installations, peintures, dessins

05 Sep - 19 Oct 2019
Vernissage le 05 Sep 2019

L’exposition « Installations, peintures, dessins » à la galerie Esther Woerdehoff, à Paris, présente des œuvres abstraites d’Anne-Flore Cabanis qui ouvrent, à travers la lenteur et la répétition du geste, une réflexion sur la circulation du corps, du regard et de la pensée.

L’exposition « Installations, peintures, dessins » à la galerie parisienne Esther Woerdehoff réunit des œuvres créées par Anne-Flore Cabanis depuis 2001. Ces réalisations abstraites ont toujours pour point de départ le dessin et obéissent à des règles simples : l’artiste effectue un tracé aléatoire au stylo sur papier, une ligne dessinée à main levée qui ne se croise jamais et qui ne présente que des angles droits.

Installations, peintures, dessins d’Anne-Flore Cabanis à la galerie Esther Woerdehoff

Les lignes tracées par Anne-Flore Cabanis évoluent sur la feuille pendant plusieurs heures, voire des jours ou des semaines, jusqu’à générer, à partir de ce tracé géométrique, des formes organiques et une sensation de flottement visuel propice à l’introspection. Dans certains dessins, la couleur est progressivement diluée, créant une subtile gradation chromatique qui s’étend sur toute la surface du papier. Dans les peintures, la réserve des pinceaux est utilisée pour poser la couleur selon un mouvement vertical, teinte par teinte, suivant la même recherche du geste qui construit l’œuvre à force de temps et de répétition.

Les œuvres d’Anne-Flore Cabanis ont pour point de départ le dessin

D’autres œuvres d’Anne-Flore Cabanis, réalisées après un voyage d’étude au Brésil en 2005, traduisent dans l’espace son langage graphique et son exploration du dessin à travers diverses formes : des installations en volume faites de fils élastiques tendus, des collages in situ au ruban adhésif, des pièces sonores ou encore des performances. Ces interventions in situ d’Anne-Flore Cabanis jouent avec l’architecture des lieux et révèlent l’existence de mouvements invisibles par des apparitions et disparitions de lignes et de couleurs.

Dans ces créations en volumes comme dans ses dessins et peintures, la démarche d’Anne-Flore Cabanis est performative : le mouvement, lent et répété, fait naître la forme, le volume et la couleur, pour qui proposer une lecture, conduire le spectateur à l’introspection et à une réflexion sur la circulation des corps, du regard et de la pensée.