ART | CRITIQUE

Anemophily

PLoïc Fel
@12 Jan 2008

Les œuvres abstraites et monochromes, aux formes rhizomiques, de Raha Raissnia, oscillent entre les mondes vivants et inanimés, entre les traditions orientales et un futurisme proche de la science-fiction

Artiste d’origine iranienne, Raha Raissnia vit à Brooklyn. Sa double culture se retrouve à plusieurs niveaux dans les œuvres exposées à la galerie Xippas, qui sont faites de graphite sur papier ou d’huile sur toile. Très dessinées par les seules variations de pigments noirs sur le blanc de la surface, elles sont le fruit d’une recherche formelle rigoureuse.

Les structures en formes de rhizomes évoquent l’organisation en réseaux du monde contemporain, telle qu’elle se manifeste dans les sciences de l’information, l’urbanisme ou la biologie.

La représentation abstraite et neutre, dans une palette réduite, de ces structures est dépourvue des valeurs symboliques ou fonctionnelles qu’elles pourraient acquérir si elles étaient rattachées à un domaine concret comme la biologie ou l’informatique.

Les formes sont inspirées de l’ornementation traditionnelle, de la calligraphie persane, ou des entrelacs de l’enluminure médiévale. Cette inspiration se combine aux modèles contemporains du réseau, de la géométrie fractale et de la complexité qui donnent leur vigueur aux grands dessins de Raha Raissnia.

Les structures contemporaines font en outre l’objet d’une installation composée d’une projection de diapositives peintes, diffusées en boucle, accompagnée par une réalisation sonore de Charles Curtis. Deux sources sonores superposées, composées d’ondulations sont entrecoupées d’interférences à intervalles irréguliers.
Cette sorte de structure rhizomique qui traverse les dessins et peintures de Raha Raissnia est ainsi déclinée dans d’autres matières artistiques avec lesquelles elle dialogue.

L’ensemble propose une vision onirique d’un principe en expansion à tous les niveaux, naturels, sociaux et culturels de la société. Entre les mondes vivants et inanimés, les formes ont un aspect prospectif et futuriste, proche de la science-fiction.

Raha Raissnia
The Silent Lair, 2005. Huile sur toile. 152.5 x 140 cm.
Metaloid, 2005. Graphite sur papier. 110.5 x 97 cm.
Untitled, 2004. Huile sur toile. 180 x 200 cm.
Untitled, 2004. Graphite sur papier. 60.7 x 48.3 cm.
The Avalanche of Moor, 2005. Graphite sur papier. 97 x 127.5 cm.

AUTRES EVENEMENTS ART