PHOTO | EXPO

André Mérian

02 Mai - 22 Juin 2008

Les photographies d'André Mérian s’attachent aux paysages et aux transformations que l’homme leur impose. Réalisées près du sol, elles s’approchent d’une esthétique du chaos.

André Mérian
André Mérian

Après avoir longtemps consacré son travail au littoral, avec des paysages aux tonalités grises pour lesquels le bougé et le flou apportaient un surcroît de réalité, André Mérian a réalisé en 2007  une série sur la Hollande que la Galerie présente à l’Espace 2. Il s’attache là encore aux paysages et à leur évolution, aux transformations que l’homme leur impose.

Travaillant dans le temps et la durée, il laisse venir à lui l’image et laisse le lieu changer à son rythme.
Passée la frontière des villes, l’architecture prend une dimension nouvelle où le factice, le provisoire, le démontable prennent le dessus. Vastes espaces destinés à accueillir les foules, immensités colorées, monde artificiel étudié pour le confort du consommateur… des concepts qui s’articulent autour de la séduction mais qui peuvent aussi susciter comme un malaise, une solitude.

Et c’est là la force du travail d’André Mérian : nous déstabiliser. L’incursion du photographe, ses prises de vues réalisées très proches du sol, son regard à distance bouleversent notre perception de ces territoires familiers. L’approche plastique du photographe est elle aussi déroutante et nous interroge sur cet espace qui s’universalise et sur le sort réservé à l’homme dans cet esthétique chaos.