ART | EXPO

What Ties Us Together

05 Avr - 25 Mai 2019

L’exposition « What Ties Us Together » à La BF15 de Lyon réunit les artistes roumains Decebal Scriba, Anca Benera et Arnold Estefan, autour des expérimentations intitulées house pARTy, menées dans les années 1980, sous la dictature. Le dialogue entre générations porte sur la notion d’espace, l’interaction entre intérieur et extérieur, privé et public, et la capacité critique des gestes artistiques face aux conventions qui les délimitent.

L’exposition « What Ties Us Together » (Ce qui nous lie ensemble) à La BF15, à Lyon, propose un dialogue entre Decebal Scriba et le duo Anca Benera & Arnold Estefan, dans le cadre de la Saison France-Roumanie. Rendant hommage aux manifestations artistiques alternatives intitulées house pARTy qu’ont organisées Decebal et Nadina Scriba en 1987 et 1988 dans leur maison de Bucarest, l’exposition réunit deux générations autour d’une réflexion sur le concept d’espace.

« What Ties Us Together » : dialogue entre Decebal Scriba et Anca Benera & Arnold Estefan

Au centre de l’exposition, des documents d’archives, photographies et vidéos rappellent les installations et performances réalisées in situ sous le titre housepARTy par les artistes Calin Dan, Teodor Graur, Iosif Kiraly, Dan Mihaltianu, Wanda Mihuleac, Andrei Oisteanu, Decebal Scriba, Nadina Scriba, Dan Stanciu dans la Roumanie dictatoriale des années 1980. Des expérimentations artistiques nées en réaction à un contexte sociale et culturel dans lequel il était interdit de pratiquer et d’exposer un art non affilié aux manifestations officielles.

Decebal Scriba explore les capacités d’expression face aux réalités socio-culturelles

Dans la photo-performance L’éphémère géométrie de nos limites, créée pour l’exposition, Decebal Scriba se met en scène dans l’espace de La BF15 : un dessin tracé au sol porte la mémoire corporelle des précédentes performances de l’artiste, réalisées des années 1970 à aujourd’hui. L’œuvre trace le périmètre de nos possibles et renvoie à notre rapport à la réalité. Un ensemble d’images de performances montrent Decebal Scriba explorant les capacités d’expression de son propre corps et prenant position face aux réalités socio-culturelles de l’époque, tandis que l’œuvre Damnatio Memoriae, calendrier fait de douze feuilles de plomb retraçant l’année 1979, évoque le début de la période la plus sombre de l’histoire roumaine.

Anca Benera & Arnold Estefan s’intéressent aux relations de pouvoir

Les œuvres créées par le duo Anca Benera & Arnold Estefan depuis 2011 s’intéressent aux relations de pouvoir dans différents contextes sociaux, politiques et économiques, à travers des médias variés. Son Installation sonore The Driving Force Of All Nature, Anca Benera & Arnold Estefan est inspirée par l’idée que l’instabilité climatique est le facteur principal de l’instabilité politique et qu’en particulier la pénurie d’eau pourrait être le déclencheur d’une Troisième Guerre mondiale. Deux bouées flottant sur la Méditerranée, servant à l’origine à indiquer des dangers, deviennent ici des instruments que les visiteurs peuvent activer, pour faire retentir une musique composée par Anca Benera & Arnold Estefan et interprétée par Yi-Ping Yang, dont chaque note porte la trace d’un événement historique lié aux conflits autour de l’eau.