DANSE | SPECTACLE

Alessandro Sciarroni, Untitled. I will be there when you die

26 Nov - 30 Nov 2014
Vernissage le 26 Nov 2014

Alessandro Sciarroni met au défi quatre jongleurs dans des épreuves qui réclament d’eux adresse, engagement physique et résistance mentale. Contre-la-montre fascinant, où chaque interprète est tenu de renvoyer sa massue s’il veut lui sauver la vie, le chorégraphe développe avec finesse une esthétique du périlleux, empruntée au spectacle de cirque, jouant allègrement avec les nerfs du public.

Alessandro Sciarroni
Untitled. I will be there when you die

L’exercice de la jongle n’est pas moins risqué que celui de la voltige, avec Untitled. I will be there when you die, Alessandro Sciarroni en fournit les preuves. Les une, deux, trois et quatre massues jetées par les quatre jongleurs de la pièce sont comme les «vies» dans les jeux vidéo. Chaque massue tombée est une part de «vie» perdue, une perte, un pas vers la grande perte, vers la grande porte de sortie. Untitled dialogue avec la fin des fins, avec la mort, la pièce n’est-elle pas d’ailleurs sous-titrée I will be there when you die (Je serai là à ta mort) ?

Qui est ce «Je» mis en jeu? Celui que le metteur en scène transfère au spectateur, qui vit au plus près la série d’épreuves auxquelles sont soumis les athlètes de la jongle. À chaque instant, Alessandro Sciarroni accroît le champ des difficultés, la complexité des échanges, la tension entre les participants. Leur habileté autant que leur vaillance manifestent la résistance humaine à des défis tous azimuts. La jongle est autant un art du temps que de l’espace. Elle est une course de fond. Untitled se donne contre la montre; sa fin programmée réside dans l’épuisement du sujet, et chaque minute de spectacle gagnée est une victoire donnée en partage. Untitled est un dialogue avec la vie, avec toutes les relances et les recommencements possibles, une fable sisyphéenne. Les quatre jongleurs apportent leurs quatre couleurs, leurs quatre mélodies personnelles dans la combinatoire d’un «canon» visuel et musical sans cesse recommencé: rien de moins qu’un chant d’espoir.

Création: Alessandro Sciarroni
Interprétation: Lorenzo Crivellari, Edoardo Demontis, Victor Garmendia Torija, Pietro Selva Bonino
Musique originale, création son: Pablo Esbert Lilienfeld
Design lumières:
Rocco Giansante
Directeur technique: Cosimo Maggini
Consultant dramaturgique: Antonio Rinaldi Peggy Olislaegers
Etude des processus: Matteo Ramponi

Avec le Festival d’Automne à Paris et le Monfort

Tournée
26-29 septembre 2014: Biennale de la danse de Lyon
13-14 novembre 2014: Centre National de la Danse à Paris
18-22 novembre 2014: Le Monfort, Festival d’Automne à Paris
26-30 novembre 2014: Le CentQuatre-Paris
02-03 décembre 2014: Pavillon Noir, Aix-en-province, France
13 janvier 2015: Leuven, Belgique
14 janvier 2015: Hasselt, Belgique
15-16 janvier 2015: Ghent, Belgique
17 janvier 2015: Aalst, Belgique
22 janvier 2015: Torino, Italie