ART | EXPO

Alejandro Jodorowski

28 Mai - 31 Oct 2015
Vernissage le 28 Mai 2015

L’œuvre anticonformiste et plurielle d’Alejandro Jodorowski a suscité un véritable culte par sa dimension symbolique, philosophique et parfois ésotérique. Installée dans la nef, transformée par l’architecte Andreas Angelidakis, l’exposition offre une expérience artistique inédite mêlant théâtre, performances, cinéma, lectures, dessins et archives.

Alejandro Jodorowsky
Alejandro Jodorowsky

Alejandro Jodorowsky a marqué des générations d’acteurs, d’écrivains, de cinéastes et de plasticiens par une œuvre aussi prolifique qu’éclectique. Le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux présente la première rétrospective majeure de l’œuvre singulière de cet artiste chilien, internationalement reconnu.

Du mime à la bande dessinée, dont il a bouleversé la notion même de scénario, de la tarologie à la littérature et à la poésie, de l’écriture à sa fréquentation des cercles Surréalistes, du cinéma underground à ses toutes premières performances au sein du groupe Panique, Alejandro Jodorowsky a bousculé, interrogé et modifié notre manière de percevoir et de penser l’art. Son œuvre, anticonformiste et plurielle, a touché un vaste public mais aussi suscité un véritable culte par sa dimension symbolique, philosophique, et parfois ésotérique.

Pour réaliser ce projet, le Capc met à la disposition de l’artiste la Nef du musée pour présenter l’ensemble de son travail. Cet espace emblématique et spectaculaire, transformé par l’architecte grec Andreas Angelidakis, offre l’occasion de présenter une expérience artistique mêlant, entre autres, théâtre, performances, cinéma, lectures, dessins et archives. Andreas Angelidakis présentera aux visiteurs une architecture de l’espace qui entre en résonance avec l’univers visuel d’Alejandro Jodorowsky. Chaque section de la nef abordera un aspect de l’œuvre de l’artiste.

Le musée présente, pour la première fois, des archives rarement exposées. Le spectateur découvrira, par ailleurs, des aspects moins connus de son œuvre, tels que les dessins tirés de Fabulas Panicas, récits remplis d’humour réalisés sous la forme de collages et d’illustrations surréalistes, cachant souvent un message philosophique.
Dans le cadre de l’exposition, il sera également possible de redécouvrir les films d’Alenjandro Jodorowsky qui ont influencé les principaux acteurs de la contre-culture des années 1960 et 1970, donnant naissance aux expressions «cult film» et «midnightmovies».
Ses nombreuses collaborations dans l’univers de la bande-dessinée, en commençant par son travail sur Dune, ont indéniablement bouleversé le monde de la science-fiction tout en y apportant un nouveau regard.

Sera également présenté un travail de collaboration inédit avec Pascale Montandon-Jodorowsky, constitué de dessins et de costumes du film La Danse de la réalité.
La programmation autour de l’exposition permettra aux visiteurs de mesurer à quel point l’œuvre d’Alejandro Jodorowsky est multiforme, mais aussi d’entrer dans son univers à travers divers ateliers.
Des lectures et conférences inédites regrouperont des différents spécialistes afin d’offrir de nouvelles perspectives académiques sur l’œuvre de l’artiste, tandis qu’une série de performances ajouteront à la richesse et à la diversité de l’exposition présentée.

L’exposition est aussi l’occasion d’une série de rendez-vous programmée de juin à octobre 2015 pour se plonger une nouvelle fois dans l’univers d’Alejandro Jodorowsky avec, notamment, la projection exceptionnelle, le vendredi 19 juin à minuit dans l’exposition, du film El Topo, puis en partenariat avec le Cinéma Utopia une rétrospective des films de Jodorowsky, une conférence de Marielle Pelissero en partenariat avec l’INA sur Jodorowsky et le théâtre Panique, des performances, des lectures.

Enfin, en clôture de l’exposition deux performances seront réalisées par Alejandro Jodorowsky lui-même dans la nef du musée. Structuré autour des vingt-deux arcanes empruntés au Tarot de Marseille, et s’inspirant de l’architecture de certains de ses films, l’espace devient alors pour Jodorowsky un lieu où donner forme à sa pensée et, le temps de l’exposition, partager avec le visiteur sa vision du monde. Intéressé par le Tarot dès son plus jeune âge, Jodorowsky puise dans les cartes une inspiration visuelle que l’on retrouve dans ses films et bandes dessinées.