PHOTO | EXPO

Albums de famille, les images de l’intime

18 Juin - 18 Sep 2011
Vernissage le 17 Juin 2011

Le musée Nicéphore Niépce a rassemblé une collection importante d'albums de famille. Avec cette exposition, il tente de déterminer ce qu’est cet objet, à priori insignifiant mais pourtant complexe dans ses différentes formes.

Anonymes
Albums de famille, les images de l’intime

Tout comme les photographies qu’ils contiennent, les albums de famille sont des objets à priori insignifiants. On s’attend sans surprise à y retrouver les images archétypales de la vie familiale: naissances, fêtes, et pourquoi pas quelques voyages… Leur étude révèle pourtant l’aspect protéiforme que revêt la création d’un album, du choix des images à leur mise en page, en passant par le rythme de la narration.

Le musée Nicéphore Niépce s’intéresse depuis plusieurs années à ces albums et a constitué au fil d’achats ciblés et de dons, une collection importante. Avec cette exposition, le musée tente de déterminer ce qu’est un album de famille.

Alors que ces objets polymorphes entrent dans les collections des musées, leur fonction originale n’est plus, leur signification est déjà perdue. Bien que la chaine soit brisée et que les histoires deviennent bribes, la banalité des récits se mue paradoxalement en mystère que l’on cherche à percer. L’événement anodin exerce une fascination difficilement explicable sur le spectateur. La filiation permet un jeu de piste visuel des plus divertissants. La grande Histoire surgit parfois, légitimant toute curiosité. Le regard que nous posons aujourd’hui sur ces albums, bien que détaché de la réalité des individus qui les ont composés, est avidement attiré par ces images de l’intime.

Si la définition formelle de l’album de famille est simple — il s’agit d’un regroupement organisé de photographies sur des pages reliées — l’objet dans ses formes diverses s’avère beaucoup plus complexe: l’album est une biographie en images, la première occasion donnée à chacun de se construire une fiction personnelle, plus ou moins idéalisée. La personnalité du biographe — celui qui ordonne les vues dans l’album, les classe, les légende — est en cela déterminante même si celui-ci n’est pas automatiquement le preneur de vues. Les albums de famille racontent l’histoire de leur auteur et de son entourage proche, dans un souci de préservation et de transmission de la mémoire.