ART | EXPO COLLECTIVE

Africa Remix

25 Mai - 08 Sep 2005
Vernissage le 24 Mai 2005

Où en est la création contemporaine africaine ? Cette exposition tente de proposer, en évitant l’écueil de l’exotisme, une vision globale de la création actuelle de ce continent à travers 81 artistes peintres, sculpteurs, photographes, cinéastes et artistes plasticiens. Un événement qui illustre la complexité et la multiplicités des influences religieuses, coloniales, ethniques, etc., de cette partie du monde.

Jane Alexander, Ghada Amer, Frédéric Bruly Bouabré, Samuel Fosso, David Goldblatt, Zwelethu Mthethwa, Chéri Samba, Yinka Shonibare, Pascale Marthine Tayou, Guy Tillim, Barthélémy Toguo
Africa Remix

Pour la première fois en France, le Centre Pompidou présente une exposition majeure sur l’art contemporain du continent africain. Cette manifestation, « Africa Remix », réunit les œuvres d’une centaine d’artistes africains — des peintures de Chéri Samba aux installations de Barthélémy Toguo, Yinka Shonibare et Jane Alexander, Pascale Marthine Tayou, des dessins de Frédéric Bruly Bouabré aux peintures de Ghada Amer en passant par les photographies de Guy Tillim, Samuel Fosso, David Goldblatt, Zwelethu Mthethwa.

Etendue sur 2200m2, cette exposition révèle les multiples aspects de la création contemporaine africaine.

« Africa Remix » propose une vision globale de la création du continent en incluant notamment un programme de cinéma « Fictions d’Afrique », présenté du 25 mai au 27 juin et un colloque en association avec le musée du Quai Branly, qui aura lieu les mercredi 15 et jeudi 16 juin 2005.

Après le monde chinois avec « Alors, la Chine » en 2003, le Centre Pompidou explore la scène artistique africaine pour affirmer que :
– l’Afrique n’est pas un pays mais un continent. L’art africain illustre la complexité et la multiplicités des influences religieuses, coloniales, ethniques, etc.
– l’art contemporain africain se positionne, au même titre que l’art contemporain européen, pas seulement comme une représentation uniquement esthétique mais aussi comme une illustration historique, politique, idéologique.

Ainsi, l’exposition réunit des artistes vivants en Afrique ainsi que des artistes massivement répandus dans le monde entier, principalement pour des raisons historiques. Les artistes originaires d’Afrique restent attachés au continent : l’Afrique est plus qu’un territoire, c’est une identité.

À la fois proche et lointaine, l’Afrique demeure un sujet de fascination et de fantasmes. « Africa Remix » invite à réfléchir à ce qu’est l’Afrique, à découvrir ce continent en sortant des sentiers battus et des lieux communs.

« Africa Remix » répond à une des missions du Centre Pompidou, qui est l’action internationale. Dès 1989, le Centre Pompidou proposait Les Magiciens de la terre, exposition pionnière reconnue aujourd’hui comme le point de départ d’une nouvelle vision de la scène artistique internationale.

L’exposition « Africa Remix » a été pensée en équipe par Simon Njami, commissaire général, Marie-Laure Bernadac, (Paris), David Elliot (Tokyo), Roger Malbert (Londres) et Jean-Hubert Martin (Düsseldorf).